Aix : les salariés du Mc Do en colère contre leur nouveau patron

La Provence, 8 octobre 2014 :

Ils ont peur de voir leurs droits sociaux régresser. C’est la raison pour laquelle une quarantaine de salariés de plusieurs Mc Donald’s de la région manifestaient hier, entre midi et deux, aux abords du restaurant situé sur l’avenue Ampère, dans la zone d’activité des Milles. Pas de grève mais plutôt un « mouvement social » pour expliquer aux clients les raisons de la colère et montrer (une fois de plus) les effets pervers engendrés par le principe des « franchises » qui , tous s’accordent à le dire, continuent de faire vivre un « Mc Do à deux vitesses ».

« Fin août, le restaurant Mc Donald’s d’Aix-Ampère a été racheté par un franchisé qui possède déjà celui de Pertuis, de Fuveau et des Milles, explique François Hutin, délégué syndical CFE-CGC. Le problème, c’est qu’il refuse de l’intégrer dans la même unité économique et sociale constituée par ses trois autres restaurants, privant ainsi les salariés d’Aix-Ampère de certains avantages, comme la constitution d’un comité d’entreprise ou l’intéressement », poursuit le salarié.

« Dans la plupart des restaurants, on s’est battu pour gagner le 13e mois, la mutuelle ou la participation aux bénéfices, précise Rojo, salarié du Mc Do Canebière et syndicaliste FO. Les managers et leurs assistants bénéficient aussi de primes en fonction de certains objectifs à réaliser.Si le franchisé continue d’isoler le restaurant d’Aix-Ampère du reste de son unité économique et sociale, les salariés risquent de perdre tous ces avantages au bout de dix-huit mois ».

Parmi les manifestants qui distribuaient des tracts aux salariés de la zone d’activité venus déjeuner sur le site, Kamel Guemari, délégué syndical FO marseillais (qui a fait le tour de France des Mc Do), entend bien « ne rien lâcher » pour dénoncer, partout où il passe, la collusion existant entre la maison mère et les franchisés. Une collaboration qui permet de « détruire les droits sociaux. Mc Donald’s France dispose de quantité de chartes sur l’hygiène, la sécurité ou la lutte contre le racisme. Mais elle n’a encore aucune charte sociale, déplore le salarié. On a tous la même formation, la même embauche, on travaille tous dans le même décor, le même mobilier, pour servir les mêmes hamburgers. Et pourtant, d’un restaurant à l’autre, nous n’avons pas les mêmes droits, s’emporte-t-il. On demande juste un seul et même bouclier social pour tous les restaurants de l’enseigne ». Malgré nos tentatives pour le joindre, le franchisé n’a pas souhaité s’exprimer.

Une réponse à “Aix : les salariés du Mc Do en colère contre leur nouveau patron

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s