Archives quotidiennes : 07/09/2014

Istanbul : Colère et répression après la mort de dix ouvriers

AFP, 7 septembre 2014 :

La police turque antiémeute a tiré dimanche des grenades de gaz lacrymogène et utilisé des canons à eau contre des manifestants à Istanbul qui protestaient après la mort de 10 ouvriers dans la chute d’un ascenseur dans un bâtiment en construction.

Lire la suite

Turquie : Manifestations après un nouvel accident du travail meurtrier

RFI, 7 septembre 2014 :

En Turquie, dans le centre d’Istanbul, un terrible accident a coûté la vie à 10 personnes la nuit dernière. Elles sont mortes dans la chute d’un ascenseur du 32e étage d’une tour en construction. Après un premier rassemblement sur le lieu du drame, en milieu de nuit, les travailleurs ont manifesté ce dimanche 7 septembre dans l’après-midi devant le chantier pour dénoncer leurs conditions de travail. La police les a brutalement dispersés mais d’autres rassemblements se poursuivaient en début de soirée.

Plus d’un millier de victimes d’accidents du travail depuis le début de l’année, dans le bâtiment, la mine et les chantiers navals essentiellement, c’est le dramatique bilan de la sécurité professionnelle en Turquie, faute de respect des règles de sécurité et surtout de contrôle par les autorités.

Lire la suite

Grande-Bretagne : Le ras-le-bol de l’austérité

Le Figaro, 7 septembre 2014 :

Les syndicats britanniques ont fustigé aujourd’hui les politiques d’austérité menées par le gouvernement de David Cameron et ont menacé d’organiser de grandes grèves dans le secteur public, à moins d’un an des élections générales de mai 2015.

Le Trade Union Congress (TUC), qui réunit les principaux syndicats britanniques et représente près de 6,2 millions d’employés, a ouvert aujourd’hui sa conférence annuelle de quatre jours à Liverpool, au nord-ouest de l’Angleterre. Sous le thème « le Royaume-Uni a besoin d’une augmentation de salaire », le TUC a fait valoir que les travailleurs, particulièrement ceux du secteur public, ne bénéficient toujours pas de la reprise économique.

Lire la suite

Une manifestation empêche une exécution à Mahmoudabad

A Mahmoudabad (province de Mazandaran, Iran), un homme connu sous le nom de Mohsen devait être exécuté en public le lundi 1er septembre. 3.000 personnes assistaient à la scène, ont commencé à faire du bruit puis à attaquer les forces de répression pour empêcher l’exécution.

Des affrontements ont opposé la population aux forces de répression, et les autorités ont été obligé de suspendre l’exécution pour « raisons de sécurité ».

Saint-Cloud : Lycéenne sans papiers libérée

Le Parisien, 7 septembre 2014 :

C’est ce samedi soir, peu avant 22 heures, que la lycéenne sans papiers de Saint-Cloud (Hauts-de-Seine) serait sortie du centre de rétention Cornebarrieu de Toulouse (Haute-Garonne). Camila, une jeune Brésilienne de 20 ans, élève en 1ère Bac Pro Gestion Administration, a été arrêtée le 2 septembre lors d’un contrôle routier alors qu’elle revenait de vacances avec son frère Luciano, 21 ans, sans papiers comme elle.

La jeune fille, arrivée en France à l’âge de 15 ans et demi, vit avec sa famille à Rueil-Malmaison. Elle n’a pas pu faire sa rentrée au lycée Santos-Dumont de Saint-Cloud et risque d’être expulsée.

Lire la suite

Maroc : La société civile fait plier le gouvernement

H 24, 7 septembre 2014 :

Les 6 Subsahariens encore détenus à l’aéroport Mohammed V ont été libérés. Une victoire pour ONG et les militants des droits de l’Homme qui s’étaient mobilisés.

Ils ont tenus bon et ont eu raison. Les 6 Subsahariens encore détenus à l’aéroport Mohammed V, qui avaient entamé une grève de la faim, mercredi dernier, pour protester contre leur expulsion irrégulière du Maroc, ont été libérés ce samedi 6 septembre, a annoncé le GADEM (Groupe antiraciste d’accompagnement et de défense des étrangers et des migrants).

Lire la suite

La jeunesse libanaise défie Daesh

Au Fait Maroc, 5 septembre 2014 :

Surfant sur la mode planétaire du Ice Bucket Challenge, qui consiste à se verser un seau d’eau glacée sur la tête, en soutien à une association qui lutte contre la maladie de Charcot, des dizaines de jeunes Libanais ont lancé le phénomène Burn ISIS Flag Challenge.

burnisis

Le défi consiste, cette fois, à brûler un drapeau de l’Etat Islamique (ISIS en anglais, Daesh en arabe) et à publier une photos ou une vidéo de l’acte contestataire, en signant #BurnISISFlagChallenge. Par ce geste, une partie de la jeunesse libanaise entend exprimer son mépris des agissements du réseau jihadiste en Irak et en Syrie.

Lire la suite