Terrorisme antisyndical dans les zones rurales du Brésil

UITA, 29 août 2014 :

Depuis le début de l’année, au moins 23 assassinats de dirigeants syndicaux ruraux et de défenseurs des paysans sans terre ont eu lieu au Brésil – tous liés à des conflits sur les droits fonciers, les accaparements de terres et l’abattage illégal des forêts.

Le 16 août dernier, Josias Paulino Castro et son épouse Ireni da Silva Castro, des militants qui luttaient pour les droits fonciers et les réformes agraires dans l’État brésilien du Mato Grosso, ont été assassinés, trois jours seulement après le meurtre de Lúcia Maria do Nascimento, l’ancienne présidente du syndicat des travailleurs/euses ruraux/ales de União do Sul .

L’affiliée de l’UITA CONTAG (Confédération nationale des travailleurs de l’agriculture du Brésil) et le secrétariat régional latino-américain de l’UITA ont appelé le gouvernement brésilien à donner une protection immédiate et efficace aux travailleurs/euses ruraux/ales et à leurs organisations, à briser le cycle de la corruption et de l’impunité en traduisant sans délais les auteurs de ces crimes devant la justice et à mettre en œuvre et soutenir des réformes agraires fondamentales.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s