Cerdagne : pour un nouvel avenir du Train jaune, ses agents se mettent en grève

Ce lundi, les contrôleurs du ‘Canari ‘protestaient contre les menaces de privatisation ou de fermeture de la ligne, et défendaient un tout autre projet. Vendredi, les conducteurs leur emboîtent le pas.

Pour conserver la ligne du Train jaune en service public, les cheminots CGT se mobilisent. (Photo par L. C.)

Pour conserver la ligne du Train jaune en service public, les cheminots CGT se mobilisent. (Photo par L. C.)

Le Train jaune, affectueusement surnommé « le Canari », fait face à un déchirement : celui entre la propriété publique tentant de survivre aux assauts de la privatisation. Le pot de terre contre le pot de fer en somme. Les agents de la ligne ferroviaire reliant Villefranche- de-Conflent à Latour-de-Carol sur 63 km dénoncent par un mouvement de grève le déclin du temps de travail, la dégradation des conditions d’emploi et la baisse de la rémunération. Objet du courroux également, le désengagement politique, financier et matériel de la SNCF, de Réseau ferré de France et des élus locaux.

Sur la voie de l’humain et de l’emploi

« La logique de rentabilité de la Région, ciblée sur la fermeture ou la privatisation de la ligne en question, s’oppose clairement à la troisième voie que les cheminots de la CGT défendent : un projet novateur axé sur l’humain et l’emploi liant les besoins de service public aux aspirations touristiques », défend Julien Berthélémy secrétaire général CGT des cheminots de Villefranche. En attendant « 300 euros par mois nous sont supprimés sur le salaire, 15 % en plus de productivité sont demandés et en charge de travail douze postes d’agents ont été évincés ».

Au cours des douze derniers mois, les circulations ont chuté de 14 à 10 et la connexion entre Latour-de-Carol et Font-Romeu a disparu entraînant une perte de 5 millions d’euros pour les hauts cantons. « Pour le Conseil régional, la Cerdagne et le Capcir constituent-ils un No man’s land ? », se demandent non sans ironie Nicolas Monich et Gérald Barjavel, tous deux contrôleurs et respectivement délégué du personnel CGT et militant cheminot.

Pour conserver la ligne du Train jaune en service public, les cheminots CGT se mobilisent.

Pour conserver la ligne du Train jaune en service public, les cheminots CGT se mobilisent.

Des propositions et un appel aux citoyens

Si la menace de privatisation se confirme, elle serait la première du genre en France. Pour se défaire de cette épée de Damoclès, le syndicat CGT des cheminots de Prades-Villefranche évalue l’investissement sur les infrastructures et le matériel à 125 millions d’euros (soit 60 millions pour la voie et 65 millions pour la rénovation du matériel roulant). « Nous disposons d’autres propositions concrètes« , assurent à l’unisson les grévistes. Ils énumèrent « une tarification égale aux autres lignes SNCF, un billet à 1 euro pour les résidents et une complémentarité et une cohérence de service avec d’autres trains et les bus« .

Par conséquent pour Julien Berthélémy, « cette démarche commerciale valoriserait les micro-activités génératrices d’écotourisme avec un service voyageurs et un fret à la hauteur. La gare de Villefranche pourrait devenir un centre de gestion créateur d’emplois ». Pour les cheminots CGT en colère, « en terme de communication, la SNCF, la Région et le Département jouent sur le symbole du Train jaune mais personne ne s’implique pour sa survie. Pour conserver ce service public, nous appelons les citoyens à se faire entendre pour enfoncer la porte des négociations et offrir un nouvel avenir à notre rail ».

Tant que ces derniers n’auront pas obtenu satisfaction, le mouvement de grève sera reconduit et renforcé vendredi via les conducteurs.

Pétition pour les citoyens sur http://www.petitions24.net/trainjaune

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s