Archives quotidiennes : 16/08/2014

Avignon, le festival des cheminots

CGT, NVO, 17 aout 2014

À quinze minutes de marche du centre-ville d’Avignon, le centre culturel du CE 
des cheminots PACA possède en son sein un théâtre. Là, dans une ambiance 
de guinguette joyeuse, des spectacles engagés et de qualité sont proposés 
au public.

ce-paca_avignon

Ainsi des militants syndicaux se transforment en programmateurs professionnels. Ils permettent aux artistes de dévoiler leurs talents dans d’excellentes conditions et font vivre une éducation populaire nécessaire.

Lire la suite

Manifestation contre la guerre à Tel Aviv

Ce samedi 16 août, 10.000 personnes se sont rassemblées Place Rabin à Tel Aviv sous le mot d’ordre « vers la paix, loin de la guerre ». Prévue la semaine dernière mais alors interdite, cette manifestation est la plus massive depuis plus d’un mois de barbarie militariste. Parmi les slogans : « Juifs et Arabes refusent d’être ennemis »

telAvyv1

Lire la suite

A Tours, les yézidis défendent les minorités irakiennes

N.R, 16/08/2014

Les yézidis d’Indre-et-Loire ont manifesté vendredi à Tours pour dénoncer les massacres commis actuellement en Irak par les djihadistes de l’État islamique.

Environ deux cents yézidis ont manifesté à Tours. - (Photo NR, Patrice Deschamps)

Environ deux cents yézidis ont manifesté à Tours. – (Photo NR, Patrice Deschamps)

Environ deux cents personnes, pour l’essentiel d’origine yézide, ont manifesté vendredi après-midi à Tours pour dénoncer « les massacres commis contre les minorités en Irak ». La communauté compte une trentaine de familles installées en Touraine.

 «  Notre seule arme c’est notre voix  » Lire la suite

Gabon : Grève de la faim des instituteurs

koaci.com, 16 août 2014 :

La cathédrale Sainte-Marie de Libreville Rechercher Libreville est devenue le lieu d’expiation des problèmes de la société gabonaise. A cet endroit s’y trouvent, déjà en colère, les déflatés de la caisse nationale de sécurité sociale, les étudiants et maintenant les instituteurs Rechercher instituteurs comme constaté ce samedi par koaci.com.

Ces derniers se sont établis à cet endroit depuis déjà trois jours. Ils revendiquent notamment le payement de leurs salaires et de la Prime d’Incitation à la Fonction Enseignante (PIFE).

Lire la suite

Afrique du Sud: hommage aux mineurs tués à Marikana

BFMTV, 16 août 2014 :

Plusieurs milliers de personnes et proches de victimes se sont rassemblés à la mine de platine de Marikana, où 34 grévistes avaient été abattus par la police, en 2012. Un drame qui avait secoué l’Afrique du Sud.

Un rassemblement, pour se souvenir. Plusieurs milliers de mineurs sud-africains se sont retrouvés samedi à la mine de platine de Marikana en hommage aux 34 grévistes qui y ont été abattus par la police il y a deux ans.

Lire la suite

Le cas de Wafaa Charaf : retour sur les faits

L’Humanité, 16 août 2014 :

Le 27 avril dernier, alors que Wafaa Charaf quitte une manifestation de soutien aux ouvriers grévistes de l’usine Greif, dans la zone franche de Tanger, elle est enlevée par des hommes en civil et emmenée de force dans un véhicule banalisé à 12 km de la ville. Ses kidnappeurs, qui se présentent comme des policiers, l’interrogent sur ses activités politiques, syndicales et associatives, sur ses contacts. Pendant plusieurs heures, des coups, des insultes… et la menace d’autres sévices si elle ne cesse pas de militer. « On lui a bien signifié qu’il faut qu’elle se calme et qu’elle arrête ses activités », explique Fatima Har, de l’association Ailes-FM. Après l’avoir intimidée, les « policiers » cassent son portable et l’abandonnent sur le bord de la route.

Wafa

La jeune femme dépose plainte auprès des autorités judiciaires de Tanger. « Pour les besoins de l’enquête », elle est régulièrement convoquée au commissariat. Des convocations répétées qui s’apparentent bientôt à du harcèlement et à une forme de vengeance des autorités pour avoir osé dénoncer les méthodes policières. Sa famille en fait également les frais. « Sa mère, son père et sa jeune soeur ont eux aussi été interrogés par la police, pendant plusieurs heures », ajoute Fatima Har. Wafaa Charaf décide finalement de ne pas se présenter à l’une de ces convocations. Le 9 juillet, la police vient l’arrêter au domicile de ses parents. Inculpée avec un autre militant d' »accusations calomnieuses » et pour avoir porté plainte pour des faits qui n’ont pas eu lieu, elle est placée en détention préventive jusqu’à son procès. Le 12 août, après plus de 20 heures d’audience, Wafaa Charaf est reconnue coupable de toutes les charges retenues contre elle. Le tribunal la condamne à un an de prison ferme, 5 000 dirhams d’amende et 50 000 dirhams de dédommagement pour la partie civile (près de 5 000 euros). L’autre prévenu, Boubker Khamlichi, est relaxé.

Lire la suite

Rassemblement contre les massacres de l’EI en Irak

Ce samedi 16 août, plus d’une centaine de personnes se sont rassemblées place du 8 septembre à Besançon sous le mot d’ordre « Stop au génocide, stop à l’obscurantisme » pour dénoncer les atrocités commises par l’Etat Islamique (ex EIIL) en Irak comme les massacres de chrétiens et de yézidis. Organisé par l’Association Culturelle et Sportive Kurde à Besançon, le rassemblement a mobilisé de nombreuses personnes kurdes et yézidies de l’agglomération.

IMG0059A

De nombreuses interventions en kurde et en français ont dénoncé les atrocités commises par les bandes intégristes fanatiques de l’EI depuis qu’elles occupent Mossoul et sa région. Si les yézidis étaient nombreux, les interventions ont aussi dénoncé les massacres des chrétiens, des chiites, turkèmes, ainsi que contre la majorité des sunnites que l’EI ne représente en rien.

Lire la suite