Archives quotidiennes : 14/08/2014

Une semaine de grève à G4S-Mali

Mali Actu, 14 août 2014 :

C’est aujourd’hui, mercredi 13 août 2014, que prendra fin la grève d’une semaine (entamée le 07 août 2014) des agents du groupe 4 securicor-Mali (G4S-Mali). Irrités par la direction, ils prévoient, cette fois-ci, une grève illimitée s’ils n’obtenaient pas une augmentation de salaires et des avancements. Ils exigent le respect strict par la Direction de tous leurs droits. Selon le secretaire général du comité syndical du G4S-Mali, Mamadou Sidibé, il n’est plus question d’accepter l’exploitation des travailleurs.

C’est le spleen chez les agents de sécurité de la société de gardiennage G4S. Depuis le 20 février 2013, le bureau syndical de la société a tenu une rencontre avec la Direction des ressources humaines de la société à l’inspection du travail pour discuter des modalités de l’application de la convention collective. Selon le secretaire général du G4S, Mamadou Sidibé, à cette rencontre, 16 points ont été discutés et un protocole d’accord signé. Mais, il faut reconnaître que les choses n’ont pas bougé d’un iota. Car jusque-là, rien de cet accord n’a été respecté par la direction qui avait demandé au bureau syndical de suspendre son premier préavis de grève.

Lire la suite

Publicités

Québec : Les travailleurs municipaux se mobilisent pour leurs retraites

Cogeco Nouvelles, 14 août 2014 :

Après les cols bleus, au tour des cols blancs de Montréal de menacer de recourir à la grève générale illimitée.

Selon la Presse, le comité de direction du syndicat des fonctionnaires municipaux se réunira mardi prochain pour préparer la suite des événements.

Le président du syndicat, Alain Fugère, se dit prêt à tout pour s’opposer au projet de loi 3 sur les régimes de retraite.

Lire la suite

Les journaliers à la direction d’EDL : Vous nous traitez comme des esclaves…

L’Orient Le Jour, 14 août 2014 :

Les journaliers d’Electricité du Liban (EDL) ont accusé jeudi l’administration de l’office d’avoir « provoqué la ruine de ce secteur pendant 15 ans ».

« Les contrats des sociétés prestataires avec EDL prennent fin en 2016. Les postes vacants qui vont en résulter devraient revenir aux journaliers. Les dangers et les coûts que l’EDL va subir, en attendant de trouver des remplaçants aux journaliers et des solutions au problème, seront supérieurs à ceux de l’inscription au cadre de tous les journaliers », ont martelé les journaliers lors d’une conférence de presse qui se tenait tout juste après une autre conférence de la part du président-directeur général de l’EDL Kamal Hayek, dans laquelle il affirmait que c’est la direction de la compagnie qui détermine les postes vacants.

Lire la suite

Toulouse : les cheminots protestent contre les sanctions après la grève de juin

France 3 Midi-Pyrénées, 14 août 2014 :

Selon des syndicats, 19 cheminots de Midi-Pyrénées ont été sanctionnés arbitrairement par la direction de la SNCF après la grève du mois de juin contre la réforme ferroviaire. ils se sont rassemblés à Toulouse pour dénoncer cette situation.

Des cheminots se sont rassemblés dans le siège de l’établissement traction Midi-Pyrénées de la SNCF à Toulouse ce jeudi matin. Ils protestent contre des sanctions arbitraires prises par leur direction après la grève du mois de juin. Selon eux « la direction, dans un esprit revanchard a décidé de porter plainte et d’intenter des actions contre 19 agents désignés arbitrairement parmi les grévistes. Il s’agit d’élus du personnel et de militants syndicaux. »

Lire la suite

Reportage sur la lutte des travailleurs du garage Zafarti en Cisjordanie

Le garage Zafarti, situé dans la zone industrielle de Mishor Adumim, en Cisjordanie, emploie des douzaines d’ouvriers palestiniens payés 17 Nis de l’heure (3,64 euros). Il y a un an, ils se sont organisés avec le syndicat WAC (Workers Advice Center) d’Israël. Leur principale revendication est une hausse de salaire. Le patron s’est lancé dans une campagne de répression anti-syndicale. Fin juillet, les ouvriers se sont mis en grève. Pour casser la grève, le patron a fait appel à des voyous d’extrême-droite puis à la police. Hatem Abu Ziadeh, délégué des travailleurs a été licencié et au nom de « raison de sécurité », la police israélienne a interrogé plusieurs heures Assaf Adiv, secrétaire du WAC, puis lui a interdit de s’approcher de la zone industrielle pendant 15 jours.

Reportage en hébreux, sous-titré en anglais :

Voir aussi : « Le conflit prétexte à l’anti-syndicalisme« .

Le rappeur marocain Mouad Belghouat Lhaqed en grève de la faim

Huffington Post, 14 août 2014 :

Le chanteur de rap marocain, Mouad Belghouat alias Lhaqed a entamé mercredi une grève de la faim d’avertissement de deux jours pour protester contre des « traitements humiliants » en prison où il fait l’objet, selon des proches, à des fouilles humiliantes de « manière provocatrice ».

Selon ses proches, Lhaqed, considéré comme le rappeur du mouvement contestataire du 20 février subit des pressions psychologiques de la part de la direction de la prison.

Lire la suite

Manifestation contre l’extension d’une base aérienne militaire au Japon

Sud Info, 14 août 2014 :

Environ 200 personnes ont manifesté ce jeudi sur l’île d’Okinawa, à l’extrême sud du Japon, pour réclamer l’arrêt des travaux d’une future base aérienne américaine.

Brandissant des pancartes et banderoles proclament « pas de nouvelle base », les manifestants s’étaient rassemblés devant la base américaine du Camp Schwab, où des travaux ont commencé pour construire de nouvelles pistes d’atterrissage et décollage qui gagnent sur la mer. « Nous sommes très en colère contre ces travaux qui bafouent le ressenti des gens d’Okinawa. Nous continuerons à protester jusqu’à l’arrêt des travaux », a déclaré par téléphone à l’AFP Hiroshi Ashitomi, l’un des organisateurs de la manifestation. Le littoral était surveillé par des navires des garde-côtes tandis que des manifestants tentaient de s’approcher du site à bord de petites embarcations.