Archives quotidiennes : 10/08/2014

Abattoir Gad : Les salariés manifestent au Festival interceltique

Ouest France, 9 août 2014 :

Près de 200 salariés de l’abattoir Gad de Josselin ont manifesté ce samedi à Lorient. Ils ont défilé dans les rues du centre-ville de Lorient en plein Festival interceltique.

Les salariés sont mobilisés contre la fermeture probable, à la fin de l’été, de l’abattoir de Josselin. La nouvelle a été connue en fin de semaine. Elle tombe dix mois après la fermeture de l’abattoir Gad de Lampaul-Guimiliau, dans le Finistère. L’établissement de Josselin compte 650 employés.

Publicités

Trois militants ouvriers assassinés en Afrique du Sud

Dans la soirée du 6 août, trois militants ouvriers du syndicat NUMSA (syndicat des métallurgistes) ont été assassinés par balles à Isithebe dans la province de KwaZulu-Natal. Il s’agit de Njabulo Ndebele, secrétaire du syndicat pour la ville d’Isithebe, son secrétaire adjoint Sibonelo “John-John” Ntuli et de Ntobeko Maphumulo, lui aussi militant et délégué NUMSA. Un quatrième ouvrier syndiqué, qui travaille à l’usine Metso Minerals et qui se trouvait avec eux a été hospitalisé dans un état critique, gravement blessé par la balle qui l’a touché.

L’attaque meurtrière a eu lieu alors que tous les quatre revenaient d’un meeting syndical à Durban. Selon les premiers témoignages collectés par le syndicat, tout laisse à penser qu’il s’agit d’une attaque préméditée et planifiée à l’avance pour éliminer des militants ouvriers et terroriser la classe ouvrière. L’attaque est intervenue un mois après une grève de quatre semaines des ouvriers de la métallurgie.

Tel Aviv : Manifestation contre la guerre malgré l’interdiction

Samedi 9 août à 20 heures devait avoir lieu à Tel Aviv la plus grande manifestation contre la guerre depuis le début des bombardements sur la Bande de Gaza. Plusieurs milliers de personnes étaient attendue. Or, au nom de raisons de sécurité, les autorités ont interdit la manifestation. Des organisations de gauche qui appelaient ont donc déclaré qu’elles annulaient l’appel à manifester.

TelAvi1

Malgré l’interdiction, 500 personnes se sont retrouvées au rendez-vous et ont manifesté dans les rues de Tel Aviv. Les manifestants ont scandé des slogans comme « De l’argent pour les services sociaux, pas pour la guerre », « Construisez des écoles, pas des bombes » ou « Les enfants de Gaza et de Sderot veulent vivre ».

Lire la suite