Swaziland : le Premier Ministre menace « d’étrangler » une délégation de syndicalistes

Campagne Labourstart, 9 août 2014 :

Le Premier Ministre du Swaziland, Sibusiso Barnabas Dlamini, a menacé les défenseurs des droits des droits des travailleurs et ceux de l’homme participant au Sommet Africain à Washington, D.C., de les « étrangler » lorsqu’ils rentrent au pays.

La menace a été prononcée lors d’une session parlementaire de questions au Premier Ministre concernant le maintien des avantages professionnelles lors de la suspension au 1er janvier 2015, par les Etats-Unis, de la loi pour la croissance et opportunités africaines (African Growth and Opportunity Act – AGOA). La décision de suspendre les avantages de cette loi a été prise en raison des violations graves et systématiques des droits des travailleurs depuis de longues années par le gouvernement, telles que l’emprisonnement de leaders syndicaux, le refus de reconnaître une fédération syndicale (TUCOSWSA), l’interdiction de grèves et de manifestations.

En janvier 2014, selon une mission d’investigation de haut-niveau de l’OIT au Swaziland « aucun progrès concret, tangible, n’a été effectué sur les différents sujets [concernant la liberté d’association], dont certains sont attendus depuis plus d’une décennie ».

Pour envoyer un message cliquez ici

Une réponse à “Swaziland : le Premier Ministre menace « d’étrangler » une délégation de syndicalistes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s