Gap : la grève des salariés de Tiers Temps reconduite ce mercredi

D’Ici, 6 août 2014 :

Hautes-Alpes : Le personnel de l’établissement Tiers Temps de Gap, géré par la société DomusVi poursuivra sa grève ce mercredi (Communiqué ci dessous). Ils souhaitent notamment une augmentation des salaires de 150 € nets par mois pour tous, une augmentation de l’indemnité de dimanche et jours fériés et le remplacement des personnels absents ou démissionnaires. Ils affirment que malgré la bonne santé financière de l’établissement qui accueil des personnes âgées, le budget ne cesse de fondre au détriment de la qualité de vie des résidents. Les salariés en grève se sont rassemblés devant l’établissement à partir de 7 h pour un mouvement surprise.

Les salariés de l’Ehpad Tiers Temps de Gap toujours en action !

Les salariés de la résidence médicalisée Tiers Temps à Gap, avec le soutien de la section CFDT, sont en grève depuis le mardi 5 août. Ils ont décidé dans l’après-midi et à l’unanimité de reconduire leur mouvement pour le mercredi 5 août.

La Direction a d’abord fait la sourde oreille, soutenue apparemment par la direction régionale du groupe DomusVi (groupe appartenant depuis peu à un fonds de pension). La Directrice a même cru bon de faire réaliser des photos des grévistes et de leurs banderoles par un huissier de justice !
Preuve d’une franche recherche de dialogue social !

Et puis dans l’après-midi, cette même directrice a cherché à obtenir l’arrêt du mouvement revendicatif en demandant la reprise du travail, condition pour entamer des négociations. Ce à quoi le délégué syndical, soutenu par les salariés a rétorqué qu’au contraire, il faudra négocier pour envisager l’arrêt de la grève !

Dernière nouvelle : la Directrice envisagerait de faire appel à des contrats à durée déterminée pour remplacer les personnels grévistes , ce qui est parfaitement interdit par le code du travail et la cour de Cassation sociale. Si la Direction s’obstine, le syndicat CFDT assignera celle-ci au tribunal de grande instance.

Les salariés se réuniront mercredi 5 août à 7 h devant l’établissement, puis se rendront au centre-ville pour populariser leur lutte. Ils se rassembleront esplanade de la Paix et feront signer une pétition en soutien de leurs revendications.

Les fonds de pension et les groupes qu’ils contrôlent sont décidés à réaliser des bénéfices dans le secteur porteur des personnes âgées dépendantes. Les salariés ne doivent pas continuer à être la variable d’ajustement pour préserver les bénéfices des actionnaires !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s