Archives quotidiennes : 03/08/2014

En Grèce, on peut exploiter des migrants, leur tirer dessus et s’en sortir indemne

lesoir.be, 1 août 2014

En 2013, des employés d’une ferme grecque avaient tiré sur leurs travailleurs – des migrants embauchés illégalement – alors qu’ils réclamaient six mois d’arriérés de salaires.

Capture d’écran Twitter / Photo Menelaos Mich

Capture d’écran Twitter / Photo Menelaos Mich

Le verdict de la cour d’appel de Patras en Grèce a provoqué la stupeur du pays. Le propriétaire d’une ferme de fraises à Manolada dans le Péloponnèse, accusé d’agression et d’emploi illégal de migrants, a été acquitté. Les faits remontent au mois d’avril 2013. Alors que 200 Bangladais employés illégalement demandent leurs 6 derniers mois de salaire impayés, un superviseur, sous le regard de ses collègues, ouvre le feu au fusil de chasse. Une trentaine d’employés a été blessée, sept d’entre eux étaient dans un état critique. Lire la suite

Publicités

Rennes : Des migrants agressés dans leur campement de fortune

Maville, 2/08/2014

Un rassemblement de soutien s’est déroulé spontanément ce samedi soir, à Cleunay. Des migrants affirment avoir été victimes d’une agression raciste la nuit dernière.

Ce soir, des militants sont venus soutenir les migrants dans leur campement à Cleunay.© Ouest-France

Ce soir, des militants sont venus soutenir les migrants dans leur campement à Cleunay.© Ouest-France

Dans la nuit de vendredi à samedi, vers 3 h du matin, les migrants racontent avoir été agressés dans leur un camp de toiles de tente, derrière l’école Champion-de-Cicé. Lire la suite

Grèce : les « folles » de la place Syntagma toujours debout

L’Humanité, 1/08/2014

Limogées par le ministère des Finances qui les employait dans les centres d’impôt du pays, 595 femmes de ménage luttent depuis 10 mois pour défendre leurs droits. À Athènes, ces battantes sont devenues le symbole du refus de l’austérité. 

grecehd

« Nous resterons jusqu’à ce que l’on nous donne du travail », préviennent-elles.

Katanga : Les fonctionnaires menacent d’aller en grève

direct.cd, AOÛT 3, 2014

Les agents et fonctionnaires de l’Etat au Katanga menacent de déclencher un mouvement de grève général si le gouvernement du Premier ministre Augustin Matata Ponyo ne revoyait pas sa décision de se désengager de la prise en charge des frais de tenue des comptes salaire pour tous les agents de l’Etat dont le salaire de base est égal ou supérieur à 92.00 FC (100 dollars américains).

Sans titre

Ces frais s’élèvent à 3.348 francs congolais (3.6 dollars américain). Cette disposition, qui est entrée en vigueur à partir de la paie du mois de juillet, a été annoncée par le président du Comité de suivi de la paie des agents et fonctionnaires de l’Etat, Jean-Louis Kayembe, qui a profité de son récent séjour à Lubumbashi au Katanga pour communiquer ce message aux autorités provinciales, au comité de suivi de la paie et aux syndicalistes. Lire la suite

Tramway d’Oran – Nouvel arrêt de travail à la Setram

LibertéAlgérie.com, 03 Août 2014

Si pour l’heure, la direction de la Setram campe sur ses positions en considérant l’arrêt de travail illégal, la question du service minimum est aussi en jeu, alors que les salariés en grève affirment respecter la loi.

15 ouest grve-Setram dr _200_150

La “paix sociale” n’aura tenu que deux mois au sein de la Setram, la société chargée de l’exploitation du tramway d’Oran, qui se retrouve, depuis vendredi matin, perturbée par un arrêt de travail observé par une partie du personnel. C’est par le biais de la cellule de communication de la Setram que ce mouvement de grève “illégal”, selon les termes utilisés, s’est fait connaître.

Lire la suite

Enad Sour El Ghozlane : les travailleurs réclament leurs salaires

El Watan.com,  03.08.14

Les travailleurs de l’Enad, entreprise spécialisée dans la fabrication des détergents implantée dans la commune de Sour El Ghozlane, 35 km au sud de Bouira, sont entrés en grève ce dimanche 03 août pour réclamer le paiement des arriérés de salaire.   

enad

Ils sont près de 400 employés à observer un sit-in devant leur lieu de travail. L’usine est complètement paralysée. « Cela fait trois mois que nous ne sommes pas payés. C’est un problème récurent que la direction n’a pas voulu réglé », souligne un gréviste qui qualifie la situation dans laquelle vivent les travailleurs de catastrophique. Lire la suite

Paris : juives et musulmanes se mobilisent pour le dialogue

rtl.fr, 01/08/2014

Une soixantaine de femmes musulmanes et juives tentent de promouvoir le dialogue inter-religieux.

Les "Bâtisseuses de Paix", le 31 juillet 2014, à Paris. Crédit : PIERRE ANDRIEU / AFP

Les « Bâtisseuses de Paix », le 31 juillet 2014, à Paris. Crédit : PIERRE ANDRIEU / AFP

Les Bâtisseuses de Paix, une association regroupant des femmes juives ou musulmanes, ont parcouru cette semaine les rues de Paris pour promouvoir le dialogue inter-religieux et susciter « la réflexion ». Leurs affiches, d’un jaune pétant, ne passent pas inaperçues. Le discours, lui, se veut neutre: « Importez le dialogue de paix à Paris, Sarcelles, Barbès et dans tous les quartiers », martèle-t-il en gros caractères. Lire la suite