Des militantes féministes menacées à Bagdad

Alors qu’à Mossoul, les milices fanatiques de l’Etat Islamique sèment la terreur, à Bagdad on assiste au renforcement de milices réactionnaires chiites. Soupçonnée d’avoir commis le massacre de 31 personnes dans le quartier de Zayouna, la milice Asaib Ahl al Haq menace désormais directement nos camarades de l’Organisation pour la Liberté des Femmes en Irak (OLFI).

Créée en 2003, l’Organisation pour la Liberté des Femmes en Irak lutte pour les droits des femmes et assure une protection dans des foyers pour celles qui fuient les violences machistes et en particulier les crimes d’honneur. Selon Dalal Jumaa, une militante de l’OLFI à Bagdad, l’organisation a permis de sauver 200 jeunes femmes depuis sa création.

L’OLFI apporte aussi soutien et refuge à de jeunes hommes homosexuels. Haidar, un des jeunes hommes protégés par l’OLFI, a été agressé et battu par des réactionnaires religieux en 2012, et a vu son ami Saif se faire tuer.

Militer pour l’égalité entre les femmes et les hommes, protéger des femmes victimes de violences conjugales ou menacées de crimes « d’honneur », soutenir de jeunes hommes coupables de pas aimer « la bonne personne », tout cela est inacceptable pour les milices religieuses réactionnaires.

Dimanche 20 juillet, la police a appelé l’OLFI, indiquant qu’ils avaient appris que l’organisation protégerait des jeunes filles en fuite et des gays. Puis, surtout, que la police avait reçu des menaces de la part de la milice Asaib Ahl al Haq à l’encontre de l’OLFI. Selon le policier, « on ne peut pas arrêter Asaib Ahl al Haq, ils savent que vous protégez des jeunes filles et des gays, si vous ne quittez pas Bagdad, ils vous tueront ». Dans les jours suivants, d’autres menaces, directes, ont été proférées à l’encontre des militantes de l’OLFI.

Depuis 2003, malgré l’occupation, la guerre sectaire et les violences des terroristes religieux, l’OLFI lutte pour les droits des femmes. Récemment, l’OLFI a ouvert un refuge à Kerbala pour des veuves et leurs enfants fuyant la zone contrôlées par l’Etat Islamique. Nos camarades de l’OLFI continueront, malgré les menaces, leur lutte courageuse pour la liberté et l’égalité en Irak. En ces heures sombres pour la population irakienne, elles ont, plus que jamais, besoin de toute notre solidarité.

Pour apporter un soutien financier à l’OLFI, cliquez sur ce lien

Publicités

Une réponse à “Des militantes féministes menacées à Bagdad

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s