Irak : Comment l’OLFI aide des femmes et des enfants

Nouvelles de l’Organisation pour la Liberté des Femmes en Irak :

Les militantes de l’OLFI (Organisation pour la Liberté des Femmes en Irak) mettent toute leur énergie pour aider autant que possible des personnes dépossédées et déplacées. Voici quelques histoires de la crise actuelles.

Enfants fuyant la violence au refuge de Kerbala

Enfants qui prennent l’air au refuge de Kerbala


Kerbala est une ville à l’ouest de Bagdad qui a fuit arriver un flot de réfugiés terrifiés venant des zones contrôlées par l’Etat Islamique (EI) au nord, dont de nombreuses femmes et enfants. Face à la nécessité, l’OLFI a trouvé un loué une maison de trois chambres dans une zone sûre pour y loger et soutenir trois veuves avec leurs enfants. Mais les besoins sont énormes et continuent de grossir et nous travaillons à renforcer notre aide et à louer une autre maison.

Ruquia et sa mère

Ruquia est une fille née lors des bombardements de l’EI sur Telafar. Sa mère, Laila, turkmène, a marché des semaines pour rejoindre Bagdad et un semblant de sécurité. Nous l’avons trouvée sous-nourrie et traumatisée avec rien d’autre que les habits qu’elle avait sur le dos. Nous lui apportons un foyer, de la nourriture, des soins médicaux et le soutien de notre communauté de femmes.

Femmes chiites turkmène ayant fuit la violence de l’EI à Telafar

Ces jeunes veuves, réfugiées de Telafar, nous en ont dit plus sur les 25 jeunes femmes qui ont été enlevée par l’Etat Islamique pour en faire des esclaves sexuelles. La brutalité de l’EI et les actions des partis kurdes au pouvoir ont poussé des centaines de milliers de chiites turkmènes à fuir pour sauver leurs vies.

Ce groupe de femmes et d’enfants ont trouvé un hébergement précaire dans la ville de Nahrawan où l’OLFI leur apporte de l’aide humanitaire et un soutien. Les deux femmes qui portent des vestes beiges sont des militantes de l’OLFI

La vie continue…

Hannen et son mari célèbre la naissance de leur premier enfant.

Malgré tout, nous voulons finir sur une note heureuse. La photo ci-dessus est Haneen. Elle a eu une enfance très difficile et a trouvé le chemin de notre foyer il y a quelques années.

Aujourd’hui, après avoir reçu le soutien dont elle avait besoin, Haneen est devenue une solide militante et une technicienne radio qualifiée à la radio Al Mousawat (l’égalité). Elle a fait un mariage heureux et a récemment célébré la naissance de son premier enfant, une petite fille nommée Julnar.

Les femmes en Irak veulent les mêmes choses que toutes les femmes à travers le monde : la possibilité d’aller à l’école, de faire leur vie, de former une famille et d’être membres à part entière de la société. Cela brise le coeur de voir tant de femmes assassinées, maltraitées, et forcées de fuir leur maison.

Pour soutenir l’Organisation pour la Liberté des Femmes en Irak, vous pouvez faire un don en cliquant sur ce lien.

7 réponses à “Irak : Comment l’OLFI aide des femmes et des enfants

  1. Pingback: Des militantes féministes menacées à Bagdad | Solidarité Ouvrière

  2. Pingback: Irak : Solidarité avec l’OLFI face à la barbarie sectaire | Le blog du communiste-ouvrier d'Iwuy

  3. Pingback: Soutien aux militantes féministes menacées à Bagdad | Sans Compromis

  4. Pingback: A propos de la situation en Irak | Solidarité Ouvrière

  5. L’inégalité fait partie de mode de vie en Irak, on maltraite l’autre sexe comme si elle n’avait pas de valeur. Bonne chance pour votre cause, vous vous battez vraiment pour de la bonne cause, même si le monde a encore besoin de beaucoup de reforme pour arriver à supprimer cette injustice.

    J'aime

  6. Pingback: Irak : Solidarité avec l’OLFI face à la barbarie sectaire - You'll Never Walk Alone

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s