Avec la population de Palestine et d’Israël contre la barbarie militariste

Communiqué de l’Initiative Communiste-Ouvrière :

Aucun être humain ne peut rester insensible aux images de morts, de destruction et de souffrances de la population de la Bande de Gaza. Comme dans toutes les guerres modernes, comme en Syrie, en Irak, à l’Est de l’Ukraine, en République Démocratique du Congo ou ailleurs, c’est la population civile, des enfants, des personnes âgées, des travailleurs, des chômeurs, des employés, etc. qui tombent victimes des bombardements.

Manifestation à Haïfa le 3 juillet : "Juifs et Arabes refusent d'être ennemis"

Manifestation à Haïfa le 3 juillet : « Juifs et Arabes refusent d’être ennemis »

Prise en otage par le militarisme israélien et par les milices du Hamas, la population palestinienne pleure une fois encore ses enfants et vit dans la terreur des bombardements. Enfermée, au nord par les troupes israéliennes et au sud par l’armée égyptienne, dans une immense prison à ciel ouvert, la population de la Bande de Gaza subit une fois encore le jeu sanglant des dirigeants du Hamas et d’Israël. Comme lors des précédentes « opérations » de l’armée israélienne, les bombardements, en tuant des civils et en détruisant les infrastructures nécessaires à la population, loin d’affaiblir le Hamas, lui offre des possibilités de se développer sur la base du désespoir d’une partie de la population. De son côté, chaque tir de roquette du Hamas, loin de protéger la population palestinienne, est un cadeau fait à Nentanyahou pour justifier le renforcement du militarisme.

Rien n’est plus à vomir que les déclarations des dirigeants qui prétendent agir pour la « sécurité » des populations, alors qu’ils les entraînent dans une nouvelle spirale de guerre, d’attentats, de morts et de souffrances. Seule la fin immédiate des bombardements et des tirs de roquettes, seule la paix, peuvent apporter non seulement la sécurité, mais aussi le bien-être, tant au peuple de Palestine qu’à celui d’Israël.

Ce n’est bien sûr ni sur le gouvernement militariste d’Israël, ni sur les dirigeants du Hamas ou ceux du Fatah qu’il faut compter pour imposer la paix. Ce n’est pas non plus sur les États arabes, l’Union Européenne ou l’ONU. Dans cette guerre comme dans toutes les guerres, chaque État ne cherche qu’à défendre ses propres intérêts et ceux des bourgeois au pouvoir. Certes, comme bien des fois ces dernières années, après avoir provoqué des centaines voir des milliers de morts, il y aura peut-être un nouveau cessez-le-feu temporaire, les dirigeants israéliens comme ceux du Hamas se féliciterons de leur victoire, avant de plonger une fois encore les populations de Palestine et d’Israël dans une nouvelle marre de sang.

Seule la mobilisation de la population d’Israël et de Palestine permettra d’obtenir, contre les appels à la haine racistes des extrémistes nationalistes et/ou religieux, contre les états-majors et chefs d’États, une paix véritable basée sur l’égalité des droits entre Palestiniens et Israéliens.

Et l’espoir d’un avenir meilleur, pour nos sœurs et frères de classe de Gaza, de Tel Aviv, de Ramallah, de Haïfa ou de Jérusalem, en ces jours sombres où tombent des centaines de victimes innocentes, ne peut en aucun cas venir de la surenchère nationaliste. L’espoir au contraire, ce sont par exemple les initiatives comme les manifestations communes de résidents juifs et arabes dans le nord d’Israël, les manifestations contre la guerre, le racisme et l’occupation à Tel Aviv, Haïfa ou Jérusalem, ainsi que les multiples initiatives comme celle du Forum des Familles qui regroupe des familles, palestiniennes et israéliennes, qui ont perdu un proche dans la guerre, mais aussi de nombreuses initiatives spontanées qui montrent que dans cette région comme ailleurs l’humanité peut triompher face à la barbarie.

Une réponse à “Avec la population de Palestine et d’Israël contre la barbarie militariste

  1. J’aurais bien aimé lire dans cet article que les enfants israéliens aussi, quelle que soit leur religion, vivent dans la terreur des milliers de roquettes qui sont tirés sur eux depuis 10 ans, avec quelques dizaines de secondes pour courir aux abris chaque fois que la sirène retentit.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s