Victoire des marins en grève au port d’Oshawa

Radio Canada, 15 juillet 2014

La quinzaine de marins roumains qui refusait de décharger un navire ancré dans le port d’Oshawa a mis fin à son mouvement de protestation.

L’Autorité du port et le capitaine du bateau confirment que le client à qui appartient la cargaison a accepté de payer les arriérés de salaire. En échange, il pourra recevoir les tuyaux qu’il attendait.

Le capitaine et l’Autorité refusent de révéler l’identité du client qui a déboursé la somme.

Plusieurs semaines d’immobilisation

Leur navire a été amarré durant un mois à Cornwall, lorsque la compagnie propriétaire Intersee Schiffahrtsgeselischaft a fait faillite en Allemagne.

Le capitaine russe du Fritz et les 18 marins roumains affirment ne pas avoir été payés depuis trois mois et demi.

Les membres de l’équipage refusaient de décharger la cargaison avant d’avoir été payés pour pouvoir rentrer chez eux.

Leurs conditions se sont détériorées au point où ils ont dû utiliser l’eau du fleuve pour la douche et la cuisine.

La communauté leur a alors envoyé des vivres. Le déchargement durera plusieurs jours.

Le propriétaire de la cargaison de tuyaux, qui a payé les arriérés, devra avoir recours aux tribunaux si elle veut être remboursée par le transporteur allemand.

Radio Canada, 15 juillet 2014 (plus tôt dans la journée) :

Les marins sont en grève depuis le 11 juillet, selon le Syndicat International des Marins Canadiens.

Un syndicat rapporte qu’un navire avec 19 marins étrangers à bord est amarré depuis deux semaines dans le port d’Oshawa, à l’est de Toronto, et que ceux-ci se retrouvent maintenant à court de vivres.

Le Syndicat international des marins canadiens (S.I.M.) explique que l’équipage est si désespéré qu’il demande aux pêcheurs qui passent de lui donner de l’équipement de pêche pour lui permettre de se nourrir.

Selon son communiqué, il s’agirait d’un bateau immatriculé au Liberia appartenant à une compagnie allemande.

Les 18 marins d’origine roumaine et leur capitaine russe seraient en grève depuis vendredi dernier.

Le syndicat affirme que la compagnie Intersee Schiffahrtsgeselischaft refuse de payer ses employés depuis le mois d’avril.

« C’est inexplicable qu’un équipage puisse être laissé dans cet état. Le S.I.M. fera tout ce qui est possible pour s’assurer qu’on prenne soin de ces marins et qu’ils ne soient pas abandonnés dans le besoin », indique le président du syndicat James Given.

L’organisation canadienne ajoute qu’un inspecteur de la Fédération internationale des ouvriers du transport, Vince Giannopoulos, a visité le navire et pris des mesures pour qu’un prêtre roumain se rende à bord.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s