Vague répressive au Brésil

Ce matin, le 12 Juillet 2014, près de 60 soixante mandats de détention provisoire, pouvant aller jusqu’à cinq jours de détention,ont été émis par la police civil de Rio de Janeiro contre des manifestants et participants aux protestations de l’année dernière.

Vingt arrestations ont d’ores et déjà été effectuées . Les mandats de détention ont été émis jeudi dernier et sont appliqués à partir de ce samedi, avant-dernier jour de la Coupe du Monde, pour éviter toute action de rue.

Les personnes arrêtées et détenues, dont deux mères de famille, ont été emmenées par la police municipale dans des fourgons de police sous la menace d’armes à feu et de fusils. Elles auraient été transférées au pénitencier de Bangu.

Ni le défenseur public, le pouvoir législatif ou d’autres organes d’Etat ne sont intervenus face à cet arbitraire. Avec les détentions pour de courtes périodes, cela montre la seule réponse de l’appareil d’Etat, neutraliser, réprimer et intimider, les femmes et les hommes qui descendent et s’expriment dans la rue pour lutter pour la justice sociale.Info transmise par une camarade du Brésil

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s