Lutte des intermittents au festival d’Avignon

Le Dauphiné Libéré, 7 juillet 2014 :

Après l’ouverture avortée du Festival d’Avignon vendredi dernier pour cause de grève, la première samedi soir à la cour d’Honneur du Palais des papes du « Prince de Hombourg », revisité par Georgio Barbieri Corsetti, s’est déroulée dans son intégralité. Avec cependant en prélude, un petit rappel des intermittents au gouvernement de Valls quant à leur désaccord sur la nouvelle convention Unedic de l’assurance-chômage.

Très dignement, avant que le spectacle ne commence, les intermittents, acteurs et techniciens mêlés, ont investi le plateau de la Cour d’Honneur pour faire entendre leur voix. Une prise de parole particulièrement applaudie quand elle s’adressait au Medef : « Nous jouons ce soir, c’est un acte poétique et politique », « Si nous jouons ce soir, nous restons vigilants, nous luttons ! », « Messieurs du MEDEF si vous ne nous aimez pas, nous ne vous aimons pas non plus ».

Du côté de la FabricA, la nouvelle salle de spectacle du festival, une voix OFF s’est élevée, lisant le discours de Victor Hugo déclamé en 1848 à l’Assemblée nationale à l’intention des législateurs : « Il y a de petites économies, mais il y aura un grand ravage par ces coupes budgétaires qui menacent les théâtres… ». La création de l’artiste/directeur Olivier Py « Orlando ou l’impatience » a pu se jouer ensuite.

Mais le mouvement se durcit aujourd’hui, touchant de plein fouet le Festival OFF et les quelque 1083 compagnies qui, faute de moyens financiers, ne peuvent se permettre pour la majorité de faire grève. Leur détermination à dire non au gouvernement, non au texte du 22 mars signé par le Medef et les trois représentations syndicales que sont la CFDT, la CFTC et FO, entraînera l’annulation de nombreux spectacles aujourd’hui, voire la fermeture de certains lieux.

Un premier débrayage donc en ce 7 juillet à l’appel de la Coordination des Intermittents et précaires (CIP). D’autres compagnies du OFF répondront, quant à elles, à l’appel à la grève de la CGT-Spectacle samedi 12 juillet, jour d’un très gros week-end, avec l’arrivée en masse des festivaliers.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s