Cheminots déterminés et mobilisés dans l’Ariège

La Dépêche, 19 juin 2014 :

Les représentants des cheminots en grève ont été reçus hier matin à la préfecture, tandis qu’une cinquantaine d’agents en lutte patientaient devant les grilles, lançant quelques fumigènes. La délégation était conduite par Frédéric Birebent, représentant de l’union départementale CGT et par Patrice Chevallier, secrétaire général des cheminots de l’Ariège (CGT). Ils ont fait part de leurs revendications et de leurs inquiétudes aux représentants de l’État, alors même que les discussions sur la réforme de la SNCF débutaient à l’assemblée nationale.

«Nous sommes dans l’action, et nous sommes déterminés à y rester, confiait hier soir Patrice Chevallier. La réforme qui nous est imposée n’est soutenue que par un syndicat ultraminoritaire dans l’entreprise. Cette réforme ne peut pas se faire sans nous ou contre nous». La CGT nourrit de fortes inquiétudes pour le maintien du service public si cette réforme est adoptée. Et notamment sur le maintien du train de nuit Paris-Latour-de-Carol. Le mouvement reste suivi, en Ariège, par un cheminot sur deux, et seulement deux TER ont circulé hier entre l’Ariège et Toulouse.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s