Narbonne : Le poste d’aiguillage bloqué par les grévistes

L’Indépendant, 14 juin 2014 :

Durant une heure et demie, hier, le poste a été investi par les grévistes. Une action constatée par huissier.

« C’est un geste fort d’occuper le poste d’aiguillage. C’est un premier acte symbolique si les négociations n’avancent pas ». Hier matin, la CGT cheminots était déterminée dans son action. À 9 h, le poste était occupé par environ 80 cheminots, selon le syndicat. « Plus aucun train ne peut entrer ou partir de la gare », ont indiqué les cheminots grévistes au risque de rompre le service minimum : « Mais il n’y a pas de service minimum, c’est une posture politique. On ne peut pas réquisitionner les cheminots. Ce sont des non-grévistes qui font fonctionner les trains ou la substitution par des cars ».

Dans le poste d’aiguillage, un huissier mandaté par la SNCF est venu constater l’occupation des locaux. Les grévistes avaient conscience de la gravité de cette occupation puisque « nous risquons la révocation de la part de la SNCF ». Finalement, les grévistes ont quitté les lieux dans le calme à 10 h 30, pour rejoindre ensuite la Bourse du Travail où les assemblées générales se tiennent. Les agents de Narbonne n’étaient pas les seuls, hier, à avoir choisi ce mode de contestation, à Béziers et Sète, les cheminots avaient également investi le centre de contrôle des aiguillages.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s