Les salariés de Carbone Savoie manifestent au Pic du Midi

Midi Libre, 14 juin 2014 :

Des salariés de la société Carbone Savoie de Lannemezan, dans les Hautes-Pyrénées, filiale du groupe Rio Tinto Alcan, ont manifesté samedi au Pic du Midi de Bigorre contre la fermeture programmée de leur usine.

Une quarantaine de salariés sur les 60 que compte l’usine de Lannemezan sont montés samedi matin au Pic du Midi de Bigorre, qui culmine à 2 876 mètres dans les Hautes-Pyrénées, pour demander un moratoire d’un an sur la fermeture du site, explique Paul Rousse, élu CGT au comité d’entreprise du site et au comité central d’entreprise de Carbone Savoie.

L’usine sacrifiée au nom de la concurrence

L’usine, qui fabrique des cathodes servant à la production d’aluminium, doit cesser partiellement ses activités en septembre prochain et totalement au 31 décembre, au terme d’un plan annoncé en février par la direction. Celle-ci a évoqué une concurrence accrue et une crise du marché de l’aluminium pour justifier la fermeture de l’usine et le rapatriement de sa production sur les deux autres sites de Carbone Savoie, à Vénissieux (Rhône) et Notre-Dame-de-Briançon (Savoie).

Les salariés prévoyaient de passer la journée au Pic du Midi, où ils ont déployé des banderoles, pour interpeller l’opinion publique et les pouvoirs publics sur leur situation. Les syndicats estiment que la fermeture du site ne se justifie pas et que le marché de l’aluminium devrait reprendre dès 2015. Ils souhaitent que la moitié des effectifs puissent bénéficier de mesures d’âge qui seraient financées par Rio Tinto et que l’activité soit maintenue sur le site pour l’autre moitié.

La Régie du Pic du Midi, qui gère ce lieu classé site naturel national, a confirmé la manifestation. Le Pic du Midi, qui comprend un observatoire d’astronomie, accueille chaque année plus de 100 000 visiteurs qui s’y rendent en téléphérique et plus rarement à pied. L’usine de Lannemezan appartenait à l’origine au groupe industriel français Pechiney, absorbé en 2004 par le canadien Alcan, lui-même racheté en 2007 par le géant minier anglo-australien Rio Tinto.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s