Face à l’hystérie anti-gréviste : solidarité avec les cheminots !

Communiqué de l’Initiative Communiste-Ouvrière :

Même pas une semaine de grève des cheminots et tout ce que la société capitaliste crée comme serviteurs de la bourgeoisie répète inlassablement le même refrain contre les cheminots en lutte ! Les médias font de longs reportages sur la « galère des usagers » en évitant le plus souvent de parler des revendications des grévistes. On donne par contre longuement la parole à la CFDT qui appelle à la reprise du travail alors même qu’elle appelait à ne pas faire grève ! A la SNCF d’ailleurs, les tracts CFDT sont largement relayés depuis le 10 juin… par la direction. Valls, premier ministre du gouvernement qui veut imposer une réforme ferroviaire sur le dos des cheminots, se permet même d’appeler à la fin de la grève ! Même Hollande, qu’on aurait pu croire atteint d’une extinction de voix ces derniers temps, est sorti de son silence pour appeler à la reprise du travail.

greveCheminots

Face à cette hystérie anti-gréviste, l’Initiative Communiste-Ouvrière réaffirme sa totale solidarité avec les cheminots en grève. Comme tout travailleur, les cheminots ont mille fois raison de ne pas se laisser faire et de défendre leurs droits.

Rappelons aussi qu’en s’opposant à la réforme ferroviaire, les cheminots luttent contre la casse du service public ferroviaire et la privatisation des chemins de fer, ce qui revient à rentabiliser les chemins de fer tant sur le dos des cheminots que des voyageurs. Depuis des années, les cheminots subissent la casse du service public ferroviaire par des suppressions d’emploi, depuis des années aussi les voyageurs la subissent par des suppressions de gares et de lignes comme par une hausse vertigineuse des tickets.

Plus généralement, l’hystérie anti-gréviste montre la faiblesse du patronat et de ses serviteurs politiques face aux luttes des travailleurs. Politiciens, bureaucrates, patrons et autres idéologues de la société bourgeoise semblent découvrir que sans cheminots, les trains ne circulent pas ! C’est cette force que détient notre classe sociale, la classe des travailleurs. Sans nous, sans notre travail, aucune richesse n’est produite et aucun service ne fonctionne.

Dans plusieurs villes, des actions communes ont été menées entre cheminots et intermittents du spectacle. Dans d’autres secteurs aussi, les travailleurs se battent comme à La Poste, ou dans l’éducation contre les suppressions d’emploi, à la Seita contre les licenciements, et dans bien des boîtes du privé pour les salaires. Le 19 juin, ce seront les travailleurs de Pôle Emploi qui seront en grève… Quelque soit le secteur, dans le public ou le privé, c’est à chaque fois la même lutte, celle pour nos conditions de vie et de travail face aux attaques du patronat et des politiciens à son service.

Par leur grève massive, les cheminots nous montrent la voie ! Il est temps de se mettre toutes et tous ensemble dans la lutte pour l’amélioration de nos conditions de vie !

3 réponses à “Face à l’hystérie anti-gréviste : solidarité avec les cheminots !

  1. la greve c’est un droit et un bon moyen de s exprimer… mais pas n importe comment…. provoquer des retards d’arrivée au travail, des pertes de salaires, des examens manqués, des retards de prise en charge pour des malades se rendant en soin est simplement la preuve d un egoïsme sans borne. Pour information les grands patrons et les politiques ne prennent pas le rer pour aller bosser et les seuls impactés par ces greves c’est comme d’habitude les citoyens innocents.
    Je suis infirmière dans le secteur public, je n estime pas mes conditions de travail comme très bénéfiques… mais si je fais grève je ne fais pas payer les patients, je ne décide pas d’en soigner un sur trois ou de décaler les antalgiques de 2 heures…

    J'aime

  2. Vous vous trompez de colère. Vous êtes infirmière et donc vous êtes vous aussi touchée par les soit-disant « déficits » annoncés pour culpabiliser les salariés et les faire encore payer davantage, « économies » d’une « crise » qui font qu’on en fait deux fois plus dans nos journées par manque de personnel pas remplacés, deux fois plus d’astreintes qui reviennent ou des amplitudes qui s’allongent, deux fois plus un travail dans l’urgence. D’où un service de moindre qualité, que ce soit pour les usagers de la SNCF que les usagers des hôpitaux : privatisation ou centralisation des services (donc licenciements) donc disparition des soins de proximité au profit de plateformes d’orientation, donc des malades forcément moins vite pris en charge et moins bien soignés qui sortent trop rapidement avec quelques heures d’interventions à domicile qui coûtent forcément moins cher à l’état. Est ce sérieux ? Certainement pas. Vous n’êtes pas sans savoir qu’il y a une belle quantité d’exemples d’hôpitaux dans cette configuration dramatique (cf HNDS). Que la santé de tous est en danger. Donc patients et usagers de la SNCF même combat.Les conditions de travail se détériorent partout. La solidarité entre salariés doit être dans les deux sens, car c’est la même colère partout, même quand c’est visible et quand nous ça gêne. Car si on laisse tout passer, on aura plus rien. Des grèves, il y en a tous les jours mais lorsqu’elles s’en prennent seulement aux patrons, quand elles ne se voient pas autant, il est certes plus confortable de les soutenir ou passer son chemin. Vous voulez des trains à l’heure, des voies en bon état sans prendre le risque de dérailler, un service de qualité ? Et bien, c’est en soutenant les revendications des cheminots qui ne demandent rien d’autres, comme vous, que de bonnes conditions de travail pour assurer la sécurité de tous, contre les politiques libérales d’austérité qui n’ont qu’un objectif : faire des profits sur le dos des usagers, des malades et des salariés et ce, quelques soient les secteurs d’activités.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s