Ça chauffe à Sao Paulo

Football.fr, 12 juin 2014 :

Des incidents ont éclaté ce jeudi à Sao Paulo, à quelques heures de l’ouverture de la Coupe du monde 2014 au Brésil. Le point sur la situation.

Des affrontements ont éclaté ce jeudi à Sao Paulo, à quelques heures du début de la Coupe du monde 2014, entre forces de l’ordre et manifestants hostiles à l’organisation de la compétition au Brésil. La police a tiré des grenades assourdissantes pour disperser une centaine de manifestants qui s’étaient rassemblés pour dénoncer ce qu’ils considèrent comme un gaspillage d’argent public.

Le petit groupe tentait de couper la circulation sur une des artères menant à l’Arena Corinthians, où la Seleçao affrontera la Croatie en match d’ouverture du Mondial à 22 heures (heure française). De nouveaux incidents ont éclaté dans le même secteur deux heures plus tard, des manifestants tentant de se regrouper à nouveau. La police a encore fait usage de grenades assourdissantes et de gaz lacrymogènes. L’un d’eux, au moins, a été interpellé, selon des médias brésiliens. Une demi-douzaine de personnes, dont un journaliste de CNN couvrant la manifestation, ont été blessées.

« Un professeur vaut plus que Neymar »

Depuis un an, l’ampleur des coûts liés à l’organisation du tournoi (environ huit milliards d’euros) est dénoncée par une partie de la population brésilienne dont la colère se résume par un slogan, « Un professeur vaut plus que Neymar », l’attaquant vedette de l’équipe nationale.

La présidente Dilma Rousseff, qui briguera un second mandat en octobre, a défendu pour sa part les dépenses induites par la Coupe du monde et argué que les investissements dans les stades mais aussi les infrastructures de transports seraient bénéfiques pour le Brésil. « Nous avons fait ceci, avant tout, pour les Brésiliens », a-t-elle dit dans une allocution prononcée mardi. Les travaux publics lancés pour la compétition, a-t-elle ajouté, ne « repartiront pas dans les valises des touristes ». Mais des manifestations et des grèves sont tout de même prévues dans les douze villes hôtes du tournoi.

 

Publicités

Une réponse à “Ça chauffe à Sao Paulo

  1. Gadjo contra el Copa del mundo

    Un petit tour d’horizon de la rage qui s’exprime dans les rues brésiliennes lors de la première journée du mondial: http://www.lechatnoiremeutier.antifa-net.fr/bresil-emeutes-a-belo-horizonte-porto-alegre-et-sao-paulo-au-premier-jour-du-mondial-de-foot-12-juin-2014/

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s