Les cheminots mobilisés contre la privatisation

AFP, 10 juin 2014 :

A une semaine de l’examen par l’Assemblée nationale du projet de réforme ferroviaire, quatre syndicats de cheminots appellent à une grève nationale reconductible, à partir du 10 juin au soir, pour obtenir des améliorations au texte de loi et la SNCF s’attend à d' »importantes perturbations » mercredi.

L’appel à la grève a été lancé par la CGT, premier syndicat chez les cheminots, et SUD-Rail, troisième syndicat. Deux autres organisations, FO et First, se sont jointes au mouvement qui prendra effet mardi à 19H00 et sera reconductible par période de 24 heures.

Les perturbations sont attendues mercredi, où seulement un TGV sur deux ou un sur trois, selon les axes, va circuler sur les grandes lignes, a prévenu la SNCF lundi soir.

Le trafic sera également perturbé en régions et en Ile-de-France, avec seulement un TER sur trois et un Transilien sur trois en circulation.

Le texte de loi de la réforme ferroviaire doit être discuté en première lecture à l’Assemblée les 17, 18 et 19 juin. Destiné à stabiliser la dette du secteur ferroviaire et à préparer son ouverture totale à la concurrence, il prévoit de réorganiser la SNCF et Réseau ferré de France (RFF), qui gère le réseau.

Pour le secrétaire d’Etat aux Transports Frédéric Cuvillier, la réforme permettra à la France de « peser dans le débat sur l’avenir du rail en Europe » en défendant un « modèle 100?% public, unifié et eurocompatible ».

Mais pour les syndicats, le projet ne règle en rien le problème de l’endettement et ne va pas assez loin dans la réunification des deux entreprises, séparées en 1997.

Les revendications des cheminots portent aussi sur « la réhumanisation des gares et des trains », « une modification radicale de la politique menée à Fret SNCF », chargé du transport des marchandises, « une mutualisation des moyens humains et matériels au service de toutes les activités » et « des conditions sociales de vie et de travail de haut niveau ».

A leur demande, la CGT-Cheminots, SUD-Rail et l’Unsa doivent être reçus le 12 juin par M. Frédéric Cuvillier pour discuter du projet de loi. Les trois syndicats avaient rassemblé des milliers de cheminots à Paris le 22 mai pour réclamer une « autre réforme ».

Voir aussi :

Une réponse à “Les cheminots mobilisés contre la privatisation

  1. Pingback: SNCF : la grève très suivie | Solidarité Ouvrière

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s