Contre la privatisation ! Les travailleurs du rail répondent : Résistance !

Article paru dans « Communisme-Ouvrier » n°44, bulletin de l’Initiative Communiste-Ouvrière :

22.000 cheminot-e-s se sont mobilisés ce 22 mai 2014, à l’appel de l’intersyndicale SUD-Rail-CGT-UNSA, malgré l’absence d’un appel à la grève commun et national. Les préavis de grèves étant disparates, locaux voire régionaux, chacun faisant comme il pouvait, on peut dire que cette manifestation est une réussite et prouve, s’il en est, que les cheminot-e-s savent se mobiliser.

Après plusieurs journées d’actions ou de « moments forts » comme disent les réformistes (13 Juin 2013, 12 Décembre 2013, 25 Février 2014 et 22 mai 2014), il est plus que temps d’appeler à la grève générale ferroviaire pour lutter contre cette réforme qui non seulement détruira notre réglementation du travail, mais aussi détruira le peu de service public qu’il reste de notre système ferroviaire. Mais là déjà, les plus réformistes se désistent du mouvement unitaire et déposent une demande de concertation avec la direction de leur côté. Ce qui montre bien les limites de « l’unité syndicale », cette unité oblige à nous aligner sur le moins-disant, et malgré ça c’est déjà trop « lutte des classes » pour ceux qui préfèrent le stylo à la lutte…

Malgré cette trahison, CGT et SUD-Rail partiront sans doute de manière unitaire car gâcher cette mobilisation serait criminel. Il faudra, cela dit, se dépêcher, le texte de loi étant examiné le 16 Juin 2014. Les cheminot-e-s jugeront d’eux-mêmes, de ce positionnement à quelques jours de la présentation de cette réforme à l’Assemblée Nationale.

Contre le dumping social, les cheminot-e-s répondent : Résistance ! Car oui, il faut un socle social commun avec les camarades exploité-e-s du secteur ferroviaire privé , mais avec comme base notre statut et notre réglementation du travail , qui certes mériterait d’être améliorés, mais poserait des bases plus humaines que ce qui se fait dans le privé. Exigeons les règles sociales les plus humaines comme réglementation de base pour tou-te-s les travailleur-se-s du rail !

Pour les cheminot-e-s la coupe est pleine, car se sont nos conditions de vie et de travail qui ont été pourries par les différentes réformes libérales ; et ce depuis 1997 date de la séparation RFF/SNCF, qui selon la bourgeoisie devait permettre de résorber la dette ferroviaire s’élevant à l’époque à 20 milliards. Elle s’élève aujourd’hui à 40 milliards, tout en augmentant régulièrement les péages ferroviaires. Et cette destruction c’est nous , travailleur-se-s du rail qui la payons, par le gel des salaires , les nombreuses suppression d’emplois, l’augmentation de la productivité et le management agressif. Et maintenant ces fossoyeurs du rail voudrait nous faire croire qu’en créant un EPIC (Établissement Public à caractère Industriel et Commercial) chapeautant toute la SNCF, étant par définition non-productif, permettra de redresser notre système ferroviaire. Ce sont des idiots ou des malhonnêtes (les deux n’étant guère réjouissants). Nous ne sommes pas dupes, nous savons que ce sont les cheminot-e-s et les usagers qui payeront l’addition.

Eh oui, un seul constat logique s’impose. Cette formidable mobilisation est la preuve même que les travailleur-se-s du rail ne veulent plus se laisser broyer par cette clique bourgeoise et leur monde de merde, inégalitaire, barbare et injuste. Alors construisons cette lutte, qui non content de nous faire retrouver notre dignité de prolétaires, nous permettra de fêler un peu plus nos chaînes d’exploités, pour qu’un jour, pas si lointain, nous ayons la force de les briser.

Une réponse à “Contre la privatisation ! Les travailleurs du rail répondent : Résistance !

  1. Pingback: Les cheminots mobilisés contre la privatisation | Solidarité Ouvrière

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s