Viols en Inde: la police réprime une manifestation

7 sur 7, 2 juin 2014 :

La police a recouru lundi aux canons à eau dans le nord de l’Inde contre des manifestants dénonçant les violences faites aux femmes après le récent viol en réunion et le meurtre de deux adolescentes.

Plusieurs centaines de manifestants, essentiellement des femmes, s’étaient rassemblées pour exiger la fin des violences contre les femmes devant le siège du gouvernement de l’Uttar Pradesh, à Lucknow, Etat du nord de l’Inde où les deux filles de 12 et 14 ans ont été violées et tuées.

La police les a aspergés au canon à eau pour tenter de les disperser, selon les images de la télévision.

Le calvaire des deux jeunes filles a fait les gros titres de la presse indienne et internationale, un an et demi après le viol en réunion d’une étudiante de la classe moyenne à Delhi, qui avait succombé à ses blessures.

Les violences sexuelles n’ont pas été endiguées en dépit d’un durcissement de la loi après le crime de New Delhi qui avait suscité une vague d’indignation.

Les deux cousines ont été retrouvées mercredi pendues à un manguier dans un village pauvre de l’Uttar Pradesh, dans le district de Badaun, et les analyses médicales ont prouvé qu’elles avaient subi de multiples violences sexuelles.

La colère s’est amplifiée après que les pères des deux filles eurent déclaré que la police locale avait refusé d’aider à trouver les coupables en raison de l’appartenance des victimes à une basse caste.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s