Manifestation lors de la visite de François Hollande à Rodez

Un important cordon de police a été mis en place sur l’avenue menant au musée pour faire barrage aux manifestants, des intermittents et précaires, des agriculteurs et des métallurgistes. Les manifestants se chiffraient eux-mêmes à 200 ou 300 personnes. Les intermittents protestent contre la réforme de leur régime d’assurance chômage. « Les gaz lacrymogènes de ce matin montrent que le gouvernement est complètement sourd à nos revendications », a estimé un manifestant, cité par l’AFP.

Après avoir été refoulés par les gaz lacrymogènes, les intermittents et précaires de Midi-Pyrénées ont convergé vers la préfecture pour demander la libération d’un des leurs arrêté dès les premières échauffourées avec les forces de l’ordre.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s