Archives quotidiennes : 30/05/2014

Manifestation lors de la visite de François Hollande à Rodez

Un important cordon de police a été mis en place sur l’avenue menant au musée pour faire barrage aux manifestants, des intermittents et précaires, des agriculteurs et des métallurgistes. Les manifestants se chiffraient eux-mêmes à 200 ou 300 personnes. Les intermittents protestent contre la réforme de leur régime d’assurance chômage. « Les gaz lacrymogènes de ce matin montrent que le gouvernement est complètement sourd à nos revendications », a estimé un manifestant, cité par l’AFP.

Après avoir été refoulés par les gaz lacrymogènes, les intermittents et précaires de Midi-Pyrénées ont convergé vers la préfecture pour demander la libération d’un des leurs arrêté dès les premières échauffourées avec les forces de l’ordre.

Élan de solidarité autour de la grève des ex-Tecsom

L’Union, 30 mai 2014 :

GLAIRE (08). Déterminés à obtenir leurs primes supralégales, les grévistes campent dans l’usine. Un mouvement de solidarité s’est créé pour les aider à tenir.

Le feu continue d’avaler les palettes entassées dans la cour de l’usine. Les salariés grévistes n’entendent pas lever le camp avant d’avoir obtenu satisfaction. Ils réclament une prime supralégale de 50 000 euros pour chacun des 53 employés licenciés suite à la reprise de l’entreprise par G Groupe X, validée mardi par le tribunal de commerce.

Lire la suite

Lutte des travailleurs sans-papiers du 57 boulevard de Strasbourg

L’Humanité, 29 mai 2014 :

Les coiffeurs et manucures du 57 boulevard de Strasbourg, en grève depuis deux semaines, pourraient bientôt sortir du travail au noir. Grâce à l’action de la CGT, leur employeur s’est engagé à régulariser leur situation.

Boulevard de Strasbourg, dans le 10e arrondissement. Un drapeau de la CGT Paris orne la porte de l’un des nombreux salons de coiffure et manucure du quartier. Et ce slogan : « On bosse ici, on vit ici, on reste ici ! Régularisation des travailleurs sans-papiers ». Depuis l’ouverture de « Dallas coiffure et Kim ongles », il y a environ six mois, vingt employés chinois et africains y travaillent sans contrat, illégalement. La plupart n’ont pas de papiers. Menacés d’expulsion, ils ont décidé d’agir et de gagner leurs droits.

Lire la suite

Verviers et le plateau de Herve touchés par une grève de la poste

7 sur 7, 30 mai 2014 :

Le personnel de Bpost de la plate-forme des Plenesses (Thimister-Clermont) a rejeté vendredi matin les propositions de la directrice régionale et a décidé de poursuivre le mouvement de grève initié mardi. Les agents estiment que les propositions sur la table sont actuellement insuffisantes.

Les agents de la plate-forme des Plenesses réclament l’engagement de personnel supplémentaire et se plaignent du management qui gère la plate-forme « au jour le jour ».

Lire la suite

Italie : Nouvelle grève dans les transports

AFP, 30 mai 2014 :

Une nouvelle grève des transports a provoqué des perturbations dans la circulation des autobus, métros, tramways ainsi que pour certains vols, dans toute l’Italie vendredi.

Une grève proclamée par le syndicat autonome USB a aussi entrainé de gros désagréments aux usagers du réseau ferroviaire national, dans la nuit de jeudi à vendredi.

Lire la suite

Katanga : les enseignants d’écoles de la Gécamines réclament 4 mois de salaire

Radio Okapi, 30 mai 2014 :

Les enseignants vacataires des écoles de la Générale des carrières et des mines (Gécamines) à Lubumbashi, Kipushi, Kambove et Likasi, dans le Katanga, sont en grève depuis le 16 mai dernier. Ils revendiquent 4 mois d’arriérés de salaire. Ce mouvement de grève intervient alors que les examens de fin de l’année devaient commencer jeudi 29 mai. Les grévistes conditionnent toute reprise de travail par la satisfaction de leur revendication.

Ces enseignants vacataires réclament leur salaire à partir du mois de février. Ils dépendent d’une entreprise sous-traitante de la Gécamines, la «Maison Pungwe», alors qu’ils représentent, selon eux, environ 90 % de l’ensemble des enseignants des écoles de la Gécamines.

Lire la suite

Morbihan : Les pompiers obtiennent quatorze embauches

Ouest France, 30 mai 2014 :

Des embauches, des remplacements et les heures travaillées mieux rétribuées : les sapeurs-pompiers du Morbihan, en grève depuis trois semaines, ont obtenu gain de cause.

Un accord a été trouvé entre le Service départemental d’incendie et de secours (SDIS) du Morbihan et l’intersyndicale CGT-SNSPP-FO.

Le désaccord entre les pompiers professionnels et leur direction portait, depuis trois semaines, sur l’application d’un décret sur le temps de travail.

Lire la suite