Archives quotidiennes : 26/05/2014

À Paris, nouvelle grève des manucures

L’Humanité, 26 mai 2014 :

Les employés d’un salon 
du 10e arrondissement réclament leur paie et des papiers.

Mêmes ingrédients, même rue, mais pas au même numéro. Après les trois mois de grève des manucures chinoises et coiffeuses africaines du
50, boulevard de Strasbourg dans le
10e arrondissement de Paris, qui a débouché en mai sur la régularisation de sept employées, c’est désormais au 57, presque en face, qu’éclate le conflit. Là encore, il s’agit d’une boutique faisant à la fois manucure au premier étage et coiffure au rez-de-chaussée et au sous-sol, dans des conditions d’hygiène et sécurité tout aussi précaires. Mais si au 50, c’est la disparition du patron (parti sans avoir payé les salaires) qui avait poussé le personnel à se lancer dans l’action, ici c’est la menace d’une expulsion.

Lire la suite

Publicités

Fast food en grève : Des travailleurs de McDonald’s arrêtés

Melty Food, 26 mai 2014 :

Depuis plusieurs mois, des salariés de fastfood manifestent dans le monde entier pour réclamer une hausse des salaires. Lors d’une manifestation, des centaines de salariés ont été arrêtés.

Les Fast Food sont en grève dans le monde entier depuis plusieurs semaines et dans plus de 30 pays. Les salariés réclament une hausse des salaires, une première dans l’histoire des chaines de fastfood. Lors d’une manifestation dans l’Illinois, 138 personnes ont été arrêtées.

Lire la suite

Protestations pour la libération des prisonniers politiques au Maroc

Tel Quel, 26 mai 2014 :

Les militants du 20-février annoncent une grève de la faim ce mardi 27 mai en solidarité avec les détenus dit du 6 avril. Un sit-in de protestation est également prévu devant le ministère de la justice mercredi 28 mai pour demander leur libération.

Sit-in de protestation dimanche 25 mai à Rabat.

Près de 200 manifestants selon l’AFP avaient déjà défilé dans les rues de Rabat et de Casablanca pour réclamer la libération des militants pro- réformes.

Lire la suite

Grève chez Amazon à Sevrey

ID Box, 26 mai 2014 :

Une quarantaine de salariés du centre de distribution d’Amazon situé à Sevrey (71) ont cessé le travail aujourd’hui, lundi. Ces militants de la CGT observent une journée de grève et demandent la mise en place d’un 13e mois et une hausse du salaire mensuel.

Ces employés de la firme de Jeff Bezos sont notamment chargés de gérer les commandes passées par les clients.

Lire la suite

Le Croisic : Grève au centre Saint-Jean de Dieu

L’Echo de la Presqu’Île, 26 mai 2014 :

Un mouvement social a commencé ce lundi matin au centre Saint-Jean de Dieu. Une cinquante d’employés (sur un total de 80) ont entamé une grève illimitée pour défendre leurs conditions de travail et la mise en place d’un nouveau calcul de RTT, qui leur fera perdre des acquis sociaux. Une négociation a été entreprise en début d’après-midi entre délégués syndicaux et direction.

Nouvelles manifestations en Turquie

Dimanche 25 mai, des manifestations ont eu lieu dans plusieurs villes de Turquie pour dénoncer à la fois les violences policières qui ont fait deux morts dans la nuit de jeudi à vendredi à Istanbul et les politiques anti-ouvrière qui ont conduit à la catastrophe de Soma. A Istanbul, plusieurs milliers de personnes ont manifesté en scandant des slogans comme « AKP = voleurs, assassins ».

Istanbul

Istanbul

Lire la suite

Villejuif : L’explosive question des RTT au menu de l’hôpital Paul Guiraud

94.Citoyens, 26 mai 2014 :

L’hôpital psychiatrique Paul Guiraud de Villejuif devrait diminuer la durée de travail des équipes de jour de 8h à 7h36 à partir du premier août 2014. Cette mesure, préconisée par le rapport de l’IGAS, entraînera une réduction des journées de RTT* de 27 à 18 par an. De quoi mettre vent debout les syndicats. Invités à une première réunion d’information ce vendredi 23 mai, ils ont programmé une assemblée générale ce mardi 27 mai qui pourrait rapidement donner lieu à un mouvement de grève. Explications.

Alors que les relations entre syndicats, direction et communauté médicale à l’hôpital Paul Guiraud ne sont pas au beau fixe depuis déjà plusieurs années, s’illustrant par des crises successives dans un contexte de tension budgétaire, au point de donner lieu à une enquête de l’Igas (Inspection générale des affaires sociales), la remise en question de l’accord RTT signé en 2002 sourd depuis longtemps, crainte avec effroi par les syndicats et évoquée comme une rationalisation indispensable pour recouvrer de la marge de manœuvre par la direction et son autorité de tutelle, l’Agence régionale de santé (ARS). Mais le sujet était jusqu’alors resté à l’état de réflexion, plusieurs dossiers (comme celui du changement organisationnel durant la période estivale en juillet 2013) ayant déjà mis en ébullition une partie des personnels. Le rapport de l’IGAS de fin 2013, tout en préconisant une réduction du temps de travail de jour à 7h36, en avançant le gain potentiel de 74 équivalent temps plein et une économie de 3,6 millions d’euros de fonctionnement par an, rappelait ainsi que cette proposition avait été avancée lors d’un directoire élargi aux chefs de pôle le 21 juin 2013 et que ces derniers «pourtant dans leur majorité favorables au changement d’horaires, ne souhaitent pas l’assumer, ce qui augure d’une mise en œuvre difficile.»

Lire la suite