Campagne de l’Initiative Communiste-Ouvrière : Wanted pour vol en bande organisée

Campagne de l’Initiative Communiste-Ouvrière :

wantedValls2

Tract :

Alors qu’on crève du chômage, des bas salaires et des licenciements, les grands bourgeois eux continuent de s’engraisser !

Jamais l’humanité n’a disposé d’autant de richesses, depuis l’an 2.000 la production mondiale de richesses a doublé… et pourtant nous sommes de plus en plus nombreux à ne plus pouvoir joindre les deux bouts. Alors que les prix des loyers, de la nourriture, des transports, etc. ne cessent de flamber, nos salaires, retraites et allocations-chômage sont gelés, nos conditions de vie et de travail se dégradent et rien qu’en France, nous sommes chaque jour en moyenne un millier à nous faire licencier.

Patrons et politiciens à leur service osent même lancer une odieuse campagne contre le « coût du travail ». Comme si c’étaient nous les travailleuses et les travailleurs qui coûterions chers, alors que c’est bien nous qui produisons toutes les richesses et assurons tous les services.

Komunism

Gattaz, chef du MEDEF, va jusqu’à s’en prendre au SMIC qui serait trop élevé… mais pour lui il s’est accordé une confortable augmentation de 29% en 2013. Pour son poste de PDG à la tête de Radiall, il a touché en 2013 la somme de 420.000 euros, soit 35.000 euros par mois… c’est à dire en moyenne 1.147 euros par jour, samedis, dimanches et jours fériés compris ! Bref, celui qui nous explique que nos salaires seraient trop élevés a empoché l’équivalent d’un SMIC mensuel tous les jours !

Dans le monde, les 85 personnes les plus riches possèdent autant que les 3,5 milliards les plus pauvres. Bref, une petite poignée de très grands bourgeois, même pas le nombre d’habitants d’un petit village, possèdent autant que la moitié la plus pauvre de l’humanité. Leurs fortunes, ces grands bourgeois l’accumulent sur notre dos, grâce à notre travail… et nous jettent au chômage dès qu’ils nous trouvent « plus assez rentables ». Toutes leurs fortunes, tout ce que possèdent les grands bourgeois, ils l’ont pris sur notre dos, grâce à notre sueur, ils nous l’ont volé ! Exproprier patrons et actionnaires, réorganiser la production au service de l’humanité, c’est renverser cette société qui marche sur la tête pour permettre à chaque être humain de vivre décemment.

Assez de cette société qui nous condamne à la misère et à l’exploitation pour augmenter toujours plus les profits d’une infime minorité ! Il est temps d’imposer notre droit de vivre contre leur droit à la propriété !

Vive le Communisme !

Télécharger en PDF : wanted9
En format 1/2 A3 : WantedTR

  • Manuel Valls

wantedValls2

Homme de main de la grande bourgeoisie à la tête du gouvernement, surnommé le « Robin des Bois à l’envers », il vole les pauvres pour donner aux riches. Il compte ainsi verser 35 milliards supplémentaires d’aides au patronat en gelant les salaires, pensions de retraites et allocations sociales. Comme ses complices du patronat, la seule chose qu’il n’aura pas volé, c’est la colère de la classe ouvrière !

Télécharger en PDF : wantedValls

  • Pierre Gattaz

wantedGataz

Chef du gang MEDEF, massacre les droits aux allocations des chômeurs, travailleurs intérimaires et intermittents ; tentatives régulières d’attaques sur le SMIC ; sur le dos des salariés de Radiall, s’est octroyé une hausse de 29% en 2013. A volé en 2013 comme PDG 420.000 euros sur le dos des travailleurs, soit l’équivalent d’un SMIC mensuel par jour, samedis et dimanches compris. Comme ses complices du patronat, la seule chose qu’il n’aura pas volé, c’est la colère de la classe ouvrière !

Télécharger en PDF : wantedGATTAZ

  • Liliane Bettencourt

wantedBetancour

Principale actionnaire de Loréal et à la tête de la première fortune de France, elle a empoché avec sa famille 350 millions d’euros de dividendes en 2013. Sa fortune a augmenté de 51,4% en 2013 avec un patrimoine estimé à 34,5 milliards de dollars. En 2012, il lui fallait 25 minutes pour gagner l’équivalent d’un an de SMIC mensuel net. Comme ses complices du patronat, la seule chose qu’elle n’aura pas volé, c’est la colère de la classe ouvrière !

Télécharger en PDF : wantedBETTENCOURT

  • François Pinault

wantedpinault

Milliardaire à la tête de la 59ème fortune mondiale, et actionnaire principal du groupe Kering, il a licencié 1.200 salariés à la Redoute. Il a vu sa fortune augmenter de 74,6% en 2013, passant de 6,3 à 11 milliards d’euros. Comme ses complices du patronat, la seule chose qu’il n’aura pas volé, c’est la colère de la classe ouvrière !

Télécharger en PDF : wantedPInault

  • Carlos Tavares

wantedTavares

Homme de main de la famille Peugeot, attaque les emplois, les temps de pause, les salaires et les conditions de travail des ouvriers de PSA. A versé en 2014 une prime de 40 centimes à 18 euros de participation annuelle aux travailleurs… et s’est assuré comme PDG une rémunération minimum de 3.562 € qui pourra monter à 8.904 €… par jour (samedis, dimanches compris) ! Comme ses complices du patronat, la seule chose qu’il n’aura pas volé, c’est la colère de la classe ouvrière !

Télécharger en PDF : wantedPSA

  • Christopher Viehbacher

wantedSanofi

Homme de main des actionnaires de Sanofi qui réalise plus de 8 milliards d’euros de bénéfices nets, supprime des emplois, licencie et refuse toute véritable hausse de salaires, il a empoché 8.648.326 € en 2013 (soit + 15,6% par rapport à 2012). Comme ses complices du patronat, la seule chose qu’il n’aura pas volé, c’est la colère de la classe ouvrière !

Télécharger en PDF : wantedSanofi

  • Michael Dickmann

wantedAllianz

Homme de main des actionnaires du groupe Allianz, qui avec 6 milliards d’euros de bénéfices en 2013, ont vu leurs dividendes augmenter de 18%. En France, un millier de salariés du groupe, payés à la commission, gagnent moins de 1.000 euros par mois, et la hausse de salaires accordées en 2014 n’est que de 0,6%. Non content d’exploiter les salariés, Allianz a envoyé le 9 mai 2014 les CRS expulser des familles sans-abris qui logeaient dans un immeuble, propriété du groupe et vide depuis trois ans, à Caen. Comme PDG, il s’octroie une rémunération annuelle de 6 millions d’euros. Comme ses complices du patronat, la seule chose qu’il n’aura pas volé, c’est la colère de la classe ouvrière !

Télécharger en PDF : wantedALLIANZ

  • Philippe Wahl

wantedptt

Président du groupe La Poste, continue le massacre des emplois (4.500 emplois supprimés en 2012) et du service public postal de son prédécesseur, au détriment des conditions de travail des postiers et du service offert à la population. En 2013, il a empoché 736.490 euros. Comme ses complices du patronat, la seule chose qu’il n’aura pas volé, c’est la colère de la classe ouvrière !

Télécharger en PDF : wantedPTT

Une réponse à “Campagne de l’Initiative Communiste-Ouvrière : Wanted pour vol en bande organisée

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s