Archives quotidiennes : 18/05/2014

La bataille du salaire minimum

Les manifestations de travailleurs de la restauration rapide, comme celle-ci à Atlanta cette semaine, se sont multipliées depuis 18 mois, Il semble qu'elles soient fructueuses: depuis le début de l'année, 13 États américains ont augmenté leur salaire minimum. PHOTO DAVID GOLDMAN, AP

Les manifestations de travailleurs de la restauration rapide, comme celle-ci à Atlanta cette semaine, se sont multipliées depuis 18 mois, Il semble qu’elles soient fructueuses: depuis le début de l’année, 13 États américains ont augmenté leur salaire minimum.
PHOTO DAVID GOLDMAN, AP

(New York) La question est devenue un enjeu national aux États-Unis. Elle divise Washington, mobilise des États et des villes, interpelle la population. Doit-on hausser le salaire minimum? La réponse ne fait pas de doute pour les travailleurs de la restauration rapide, qui peinent à survivre en gagnant de 7,25$ à 9,32$ l’heure, selon les États. Mais la résistance à une telle augmentation est forte, surtout au Congrès, explique notre journaliste.

Le mot «grève» n’est sans doute pas le plus approprié pour décrire la manifestation à laquelle John Valentine, un employé de Burger King âgé de 23 ans, a participé jeudi matin à Manhattan, sous un ciel gris. Lire la suite

Publicités

Comines : Trans Val de Lys, la grève des chauffeurs de bus se poursuit au moins jusqu’à lundi

Pas de miracle vendredi lors d’une réunion qui s’est terminée très tardivement. Malgré des avancées de la direction et des partenaires sociaux, on semble encore loin du compte. La grève des chauffeurs de bus se poursuit au moins jusqu’à lundi.

La résistance s’organise au piquet de grève. Avec deux anciens cuisiniers reconvertis, les grévistes ont de quoi se restaurer.

La résistance s’organise au piquet de grève. Avec deux anciens cuisiniers reconvertis, les grévistes ont de quoi se restaurer.

Plusieurs heures de négociations vendredi entre la direction (dont un représentant de Kéolis venu de Paris) et les représentants de l’intersyndicale UNSA-FO. Mais il n’y aura pas d’accord. Cette réunion a permis « une remise à plat de tout ce qui s’est produit », note Angelo, délégué UNSA. Et d’aborder un des problèmes majeurs des chauffeurs, ces heures d’attente non payées entre deux services. « Ce sont des heures perdues, peu valorisées, reconnaît le directeur Gérard Pavée. On s’est tous engagé à œuvrer pour améliorer ces services ». Avec l’objectif d’une mise en place pour janvier 2015. Le délégué syndical, lui, évoque la mise en place d’un nouveau logiciel, venu de chez Transpole, « Astuce ». « On demande à voir, mais si cela permet d’améliorer les conditions de travail… ».

Taux horaire et prime accident Lire la suite

Marche pour la liberté vers Bruxelles

Sans titre

Flash info d’un camarade sur place, 18 mai 13h39 :

Plusieurs centaine de manifestants, dont des réfugiés et sans-papiers, viennent de passer le Rhin.

LIRE : 

Départ de la marche pour la liberté vers Bruxelles

Voir les différents rendez-vous du 18 au 20 mai à cette adresse.

 

Nouvelles protestations à travers la Turquie

Suite à la catastrophe minière qui a fait 301 victimes à la mine de Soma, des manifestations et rassemblements pour dénoncer les responsabilités du gouvernement et du patronat dans ce massacre ont encore eu lieu samedi 17 mai à travers toute la Turquie.

Ankara

Lire la suite

Turquie : le bilan définitif s’élève à 301 morts

Le Parisien, 17 mai 2014 :

Devant les familles en pleurs, de nouveaux corps sans vie ont été extirpés samedi de la mine de Soma (Turquie), où une violente explosion est survenue ce mardi alors que 787 employés se trouvaient à l’intérieur.

Plus tard, le ministre de l’Energie Taner Yildiz a annoncé un bilan définitif, s’élevant à 301 victimes. «La mission de sauvetage a été menée jusqu’à son terme. Il n’y a désormais plus aucun mineur au fond de la mine», a-t-il déclaré.

Au terme de quatre jours d’opérations rendues difficiles par les incendies et la présence de gaz toxique, les dépouilles des deux «gueules noires» encore bloquées sous terre ont été remontées à la surface par des sauveteurs et les mineurs, qui ont dans la foulée commencé à déserter les abords du puits dévasté.

Lire la suite

Afrique du Sud : mineurs dans la misère, patrons millionnaires

RFI, 18 mai 2014 :

Chris Griffith, numéro un d’Amplats (American Platinum), l’un des trois géants miniers d’Afrique du Sud, a fait polémique en déclarant que son salaire, 209 fois supérieur à celui des travailleurs selon le syndicat Amcu, était « juste ». Le PDG a défendu son travail et ses bonus dans la presse sud-africaine. Très vivement critiqué pour ces déclarations, il a dû s’excuser ce samedi 17 mai.

Alors que le syndicat Amcu (Association des travailleurs des mines et de la construction) dénonçait les salaires « indécents » du patronat, 209 fois plus élevés que ceux des mineurs aux plus bas salaires, le patron d’Amplats leur a répondu dans la presse en début de semaine. Chris Griffith estime que son salaire est justifié et qu’il ne faut pas comparer les revenus des cadres diplômés et compétents à ceux des ouvriers, souvent non qualifiés.

Lire la suite

Grèce: ces femmes de ménage qui ont fait plier les ministres

Après 10 mois de lutte, Despina et ses collègues réintégreront les effectifs du ministère grec des finances / © Effy Tselikas

Après 10 mois de lutte, Despina et ses collègues réintégreront les effectifs du ministère grec des finances / © Effy Tselikas

Ven, 16/05/2014, par  Effy Tselikas (Athènes)

Après 10 mois de combat, quatre cents femmes de ménage licenciées par le ministère des finances garderont finalement leur emploi. Le résultat d’une longue et symbolique lutte, opposant une Grèce laborieuse et solidaire à un État austéritaire. Récit.

Ce vendredi 16 mai, l’ambiance est guillerette sur les trottoirs du ministère des finances, à Athènes. La nouvelle est tombée à l’aube : par décision du Tribunal de première instance, 397 des 465 femmes de ménage, dont la « mise en disponibilité » se terminait cette semaine, devront être réintégrées à l’effectif du ministère. Lire la suite