La lutte continue à la mine de Marikana

Le Figaro, 14 mai 2014 :

Un millier d’ouvriers grévistes munis de bâtons se sont rassemblés aujourd’hui devant la mine de Marikana en Afrique du Sud pour empêcher la reprise du travail après seize semaines de grève dans la ceinture de platine sud-africaine.

Le National Union of Mineworkers (NUM) a déclaré que ses membres n’avaient pas pu reprendre le travail en raison d’actes d’intimidation de l’ACMU (Association of Mineworkers and Construction Union), la centrale rivale.
Des piquets de grève portant des tee-shirts de l’ACMU ont prévenu qu’ils bloqueraient quiconque chercherait à descendre dans les puits.

La police a dépêché des hommes sur place pour escorter les mineurs qui souhaiteraient se rendre au travail.

Le propriétaire de la mine, Lonmin, espérait un « retour massif » des ouvriers pour en finir avec ce mouvement qui paralyse également ses concurrents Anglo American Platinum et Impala Platinum.

L’ACMU réclame un doublement du salaire minimum pour les mineurs.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s