Archives quotidiennes : 11/05/2014

Grève dans les établissements sportifs à Paris

20 Minutes, 11 mai 2014 :

Les agents de la Direction de la Jeunesse et des Sports de la ville réclament 180 euros de prime par dimanche travaillé.

«C’est fermé?» Ils sont nombreux à se casser le nez, ce dimanche matin, devant les portes closes de la piscine Armand Massard (15e). Et tous ne le prennent pas forcément avec le sourire. «Vous ne pourriez pas faire ça un autre jour?», se désole une nageuse frustrée. «Le dimanche c’est le seul moment où on peut venir».

Lire la suite

Publicités

Grève de la fonction publique du 15 mai à Marseille

Appel de l’intersyndicale éducation des Bouches du Rhône, CGT Educ’action, CNT-SO, FAEN, FIDL, FSU, SGEN-CFDT, SUD Education, UNEF, UNL, SE- UNSA.

Jeudi 15 mai, Manifestation à 10h30 au vieux port (Marseille) pour les hausses de salaires dans la fonction publique

Dans l’éducation nationale, les créations de postes doivent être sanctuarisées et effectivement concrétisées par des recrutements. Il faut rendre aux métiers de l’éducation toute leur attractivité afin de pérenniser les recrutements. En l’état, ces créations ne sont pas suffisantes pour faire face aux besoins, comme dans les Bouches du Rhône, par exemple : augmentation démographique des effectifs scolarisés, plan d’urgence Marseille, relance de l’éducation prioritaire, résorption de la précarité…

On assiste à des redéploiements qui fragilisent certains établissements, CIO ou services administratifs et comptables.

Lire la suite

Nouvelles de la lutte pour le logement à Caen

L’AG de lutte contre toutes les expulsions a été délogée de la fac de Caen par les forces de répression après trois jours d’occupation.

solidariteaveclesexpulsescaenrequisition 002

Toujours pas de solution pour une cinquantaine de sans-abris et une famille avec enfants « relogée » pour trois jours par la préfecture après l’expulsion du squat vendredi a déjà quitté l’hôtel dans lequel elle a été logée à cause des conditions déplorables et tres precaires. Les parents préfèrent que leurs enfants passent la nuit a la fac.

Les propositions de la Préfecture sont ridicules ! Un logement pérenne et décent pour toutes et tous !

Appels unanimes à la libération de Mohand et Moez

El Watan, 11 mai 2014 :

Des ONG, des collectifs de citoyens et autres militants des droits humains sont montés au créneau, ces derniers jours, pour dénoncer cette détention.

C’est ce matin que s’ouvrira, au tribunal de Sidi M’hamed, à Alger, le procès de Mohand Kadi, 23 ans, militant du RAJ, et Moez Benncir, 25 ans, ressortissant tunisien établi en Algérie depuis une année et employé dans une maison d’édition sise à Béjaïa. Ils ont été arrêtés, rappelle-t-on, le 16 avril dernier en marge de la manifestation «anti-4e mandat» organisée par le mouvement Barakat à la place Audin. Mohand et Moez ont été inculpés, officiellement, pour «attroupement non armé portant atteinte à l’ordre public». Ils en sont aujourd’hui à leur 26e jour de détention à la prison Serkadji.

Lire la suite

Alger: un an ferme requis contre deux jeunes manifestants

AFP, 11 mai 2014 :

Un procureur algérien a requis dimanche un an de prison ferme contre deux jeunes, dont un Tunisien, accusés d’avoir participé à une manifestation contre un quatrième mandat du président Abdelaziz Bouteflika, ont indiqué des avocats de la défense.

Le 16 avril, veille de l’élection présidentielle remportée par Abdelaziz Bouteflika, au pouvoir depuis 15 ans, la police avait dispersé cette manifestation, organisée par le mouvement Barakat (Ça suffit!).

Lire la suite

Les agents de l’aéroport international d’Enfidha en grève pour quatre jours

Tuniscope, 11 mai 2014 :

Les agents de la société TAV, travaillant à l’aéroport international d’Enfidha, ont entamé aujourd’hui une grève de quatre jours.

Le membre du syndicat de base des agents à l’aéroport international d’Enfidha, Anis Chouikha, a déclaré sur les ondes de Shems fm, que les agents entament à partir d’aujourd’hui une grève de quatre jours pour revendiquer le régime de 40 heures, la prime de 200 dinars et le paiement des leurs heures supplémentaires.

Lire la suite

Nouvelle grève au Monoprix de Compiègne

Les salariés ont débrayé, hier matin entre 8 h 30 à 11 heures, devant le supermarché Monoprix, situé en centre-ville de Compiègne. Il s’agit de leur deuxième action depuis le début de la semaine pour soutenir Audrey, 21 ans, licenciée abusivement par la direction. La jeune caissière à l’origine de la mobilisation enchaînait les CDD dans le magasin. Son dernier contrat ne lui a pas été remis en temps et en heure, ce qui la plaçait de fait en CDI.

« Monoprix m’a proposé un CDI de 24 heures par semaine que j’ai refusé. À cause de ce refus, on me licencie pour faute grave », souligne la jeune femme qui demande un CDI à temps plein. Le 5 mai déjà, le personnel du Monoprix soutenu par la CGT, s’était mobilisée pour obtenir la réintégration d’Audrey.