Manifestation du 1er Mai au Burkina Faso

APA, 1 Mai 2014 :

Les syndicats du Burkina Faso, regroupés au sein de l’Unité d’action  syndicale (UAS), à l’occasion de la fête de travail, célébrée ce jeudi, ont organisé à Ouagadougou une marche-meeting au cours de laquelle ils ont réclamé « la fin de la vie chère et un meilleur respect des libertés démocratiques et syndicales », a constaté APA.

A l’issue de la marche-meeting ponctuée de chants et de slogans, les syndicats ont remis le cahier contenant leurs doléances au ministre en charge du travail, Vincent Zakané.

Au nombre des doléances, les leaders syndicaux réclament la fin de la vie chère et un meilleur respect des libertés démocratiques et syndicales.

Selon le président du mois des centrales syndicales, Olivier Ouédraogo, le gouvernement doit œuvrer pour la baisse du prix des produits de première nécessité.

Il a aussi souligné que « concernant les libertés syndicales, de nombreuses atteintes continuent d’être opérées au niveau du privé, particulièrement au sein des sociétés minières, sans une réaction adéquate de l’autorité ».

Ces mêmes doléances de l’UAS avaient déjà été évoquées en 2013, à l’occasion de la fête du travail.

« C’est un devoir pour nous de reconduire ces doléances et de veiller à ce qu’en 2014 elles puissent trouver solution », a martelé M. Ouédraogo.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s