Archives quotidiennes : 26/04/2014

Saint-Imier : 1er Mai pour un salaire décent

Le Journal du Jura, 25 avril 2014 :

Réunies l’année dernière à Delémont, les forces syndicales et politiques de gauche du Jura et du Jura bernois se retrouveront jeudi prochain à Saint-Imier pour commémorer la traditionnelle Fête du 1er mai interjurassien. Mise sur pied par une dizaine d’organisations syndicales et sept partis politiques de la région, la manifestation propose aux travailleurs de se rassembler autour d’un thème d’actualité.

A quelques semaines des votations du 18 mai, celui de cette édition 2014, quinzième du nom, était naturellement tout trouvé. La journée s’articulera ainsi autour de l’initiative nationale pour un salaire minimum de 4000 fr. «On ne demande pas la lune, juste des salaires décents», martèle en préambule Thomas Sauvain, secrétaire régional du Syndicat des services publics et secrétaire général de l’Union syndicale du canton du Jura. Que ce soit pendant le traditionnel cortège, la partie officielle ou durant la soirée, les organisateurs entendent ainsi profiter de ce 1er mai interjurassien pour expliquer en long et en large pourquoi ils jugent nécessaire de soutenir l’initiative.

Lire la suite

Appel à la manifestation du 1er Mai à La Roche-sur-Yon

Appel des Unions Départementales CGT, FO, Solidaires et FSU à la manifestation du 1er Mai à La Roche-sur-Yon :

NON AU PACTE DE RESPONSABILITÉ NON À L’AUSTÉRITÉ

Face aux mesures d’austérité visant les salariés du privé et du public, les privés d’emploi, la jeunesse et les retraités de notre pays, ce 1er Mai, nous appelons à une journée de mobilisation interprofessionnelle.

rote-fahne

A l’occasion du 1er mai, journée internationale de solidarité entre les travailleurs du monde entier, les organisations syndicales CGT, FO, Solidaires et FSU de Vendée appellent tous les salariés du public et du privé, mais aussi les jeunes, les chômeurs et les retraités à participer aux rassemblements et manifestations décidées sur le département contre les politiques d’austérité qui ne sont que la déclinaison des traités européens, notamment le TSCG, en France comme en Europe, contre le pacte de responsabilité. En effet, nos organisations revendiquent :

Lire la suite

Saint-Eloi : La lutte continue à Sita

La Nouvelle République, 26 avril 2014 :

Pas de solution en vue dans le conflit qui oppose depuis jeudi la direction de Sita-Suez au personnel en grève sur le site de Saint-Eloi. La direction, par la voix de la chargée de communication, Annabelle Paris, dénombre 40 salariés en grève sur les 80 que compte le site. Le syndicat CGT, qui appelle à la grève, indique lui que « plus de 90 % du personnel roulant a cessé le travail aussi bien jeudi que vendredi. »

Sur les dix-sept bennes normalement en service hier, sept ont effectué leur tournée, principalement avec des intérimaires. « La priorité, dit Annabelle Paris, c’est la collecte des ordures ménagères. Les plastiques et les cartons ne pourrissent pas. Ils attendent. »

Lire la suite

Grève à Maz’Air contre le plan de licenciements

La Dépêche, 26 avril 2014 :

Les lignes de production sont presque vides. Ce vendredi matin, il n’y a quasiment personne dans le grand hangar de Maz’Air, le site de production de l’entreprise Gardner Aerospace, à Mazères. Beaucoup d’employés, une centaine sur les deux cent dix que compte cette entreprise de production aéronautique, sont en grève. «70 % des salariés présents», précise Patrick Durrieu, élu au comité d’entreprise. Ils protestent contre un plan de licenciement qui prévoit de supprimer huit postes à Mazères. Plan qui a été dévoilé au CE «il y a une dizaine de jours», retrace-t-il.

«Ces licenciements ne paraissent pas légitimes», lâche Patrick Durrieu dans un coin du site de Mazères, alors qu’il sort d’une heure de discussions avec la direction de l’entreprise. «Virer huit smicards, économiquement, ce n’est pas sérieux». Les licenciements sont «injustifiés au niveau économique», appuie-t-il.

Lire la suite

Gurmençon : les salariés de Micro Mécanique Pyrénéenne en grève

La République des Pyrénées, 26 avril 2014 :

Une partie des salariés de Micro Mécanique Pyrénéenne (MMP, groupe ADI), entreprise spécialisée dans l’usinage de pièces pour l’aéronautique, ont organisé un piquet de grève hier devant l’entrée de l’entreprise, à Gurmençon. La raison de leur mécontentement, depuis avant-hier, jeudi, est une revalorisation insuffisante de leurs salaires à l’issue des négociations annuelles obligatoires.

« Nous ne sommes absolument pas d’accord avec les conclusions de la direction », commente Régis Bortayre, délégué syndical CGT. Selon le syndicat, cette dernière envisage une augmentation générale pour les non-cadres de 30 € par personne et par mois, à laquelle s’ajouteraient des augmentations individuelles pour les non-cadres à partir d’une progression de + 0,45 % de leur masse salariale. Les cadres se verraient octroyer des augmentation individuelles, prises sur une progression de 1,5 % de leur masse salariale.

Lire la suite