Auchan Petite-Forêt : une grève suivie par plus de 200 salariés

La Voix du Nord, 11 avril 2014 :

Ça coinçait, ça bouchonnait, ça roulait au ralenti, ce vendredi matin, aux abords de la zone commerciale Auchan Petite-Forêt. Comme ils l’avaient annoncé, des centaines de salariés se sont mis en grève, filtrant les accès à la zone, ce qui a nécessité l’intervention des policiers en début de matinée. Cela n’a pas suffi : vers 13h15, une gréviste s’est fait percuter par une voiture conduite par une cliente qui, manifestement, s’impatientait… Tout s’est terminé sur le coup de 15 heures, lorsque les syndicats et les salariés ont décidé de lever la grève.

La grève, débutée à minuit, a été levée à 15 heures. Les syndicats regrettent de n’avoir pu rencontrer la direction, restée inflexible sur les licenciements, mais se sont félicités de l’ampleur du mouvement. Selon eux, le mouvement a été suivi par 250 à 300 salariés. Concernant les deux agents de sécurité licenciés, c’est visiblement désormais aux Prud’hommes que leur sort pourrait se régler. FO annonçait néanmoins, ce vendredi, qu’une autre journée d’action est prévue dans les jours à venir.

À 13h 15, en marge de la manifestation, un groupe de manifestants bloquait encore l’accès à la zone commerciale vers Raismes, non loin du Mc Donalds, lorsqu’une voiture a percuté une déléguée syndicale d’Auchan. La conductrice aurait voulu forcer le passage.

« Corine s’est retrouvée sur le capot»

Selon les premiers témoignages recueillis sur place, il s’agirait d’« un acte volontaire. La conductrice est montée sur le terre-plein central, a foncé dans le groupe et Corine s’est retrouvée sur le capot du véhicule », détaillait un délégué syndical présent lors de l’accident. Prise en charge par le sergent Auvray de la caserne de pompiers d’Anzin, la victime, légèrement blessée, a été transportée à l’hôpital de Valenciennes. Un accident qui vient renforcer le climat d’extrême tension entre les salariés grévistes et la direction de Petite-Forêt.

« On est là depuis minuit », expliquait Pascale Urbaniak, la déléguée syndicale Force Ouvrière avant d’ajouter : « Nous souhaitions être présents pour accompagner les salariés qui commençaient à 1 heure du matin, nous ne voulions pas qu’ils aient la pression ». Parmi les manifestants qui bloquaient le rond-point d’accès à Auchan ce matin, étaient représentés Force Ouvrière mais aussi la CFDT d’Auchan Faches-Thumesnil.

« Les CRS ont eu alors l’ordre de débloquer l’accès »

À l’intérieur du magasin, Pascal Saeyvoet, délégué syndical FO explique : « On a filtré au rond-point venant de Raismes dès ce matin. Les CRS (il s’agissait en fait de policiers) ont eu alors l’ordre de débloquer l’accès, nous avons donc décidé de rejoindre le magasin, juste derrière les caisses. Nous avons proposé à la direction de rencontrer une délégation pour trouver une meilleure solution et sans discrédit ».

La direction reste ferme

Du côté de la direction, Sonia Aouabed, directrice adjointe du magasin n’en démord pas : « Ils ont été licenciés pour faute grave à la vue des fautes constatées. La gravité des faits est là ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s