Luttes ouvrières en Inde

Le journal « Die Rote Fahne » de cette semaine donne quelques informations sur trois luttes ouvrières récentes en Inde.

Grève des ouvriers de Toyota

A Bidadi, dans les environs de Bangalore, 4.200 travailleurs de Toyota sont en grève depuis le 24 mars pour exiger la levée de la suspension de trente de leurs collègues et des augmentations de salaires. La grève, dans une usine de 6.400 travailleurs, dont une bonne partie d’intérimaires et d’apprentis, a fait baisser la production de voiture de 545 à 120 par jour.

A Chennai (Etat de Tamil Nadu), plusieurs milliers d’ouvriers, dont la moitié d’ouvrières, de Nokia sont descendus lundi 31 mars dans les rues pour défendre leurs emplois.

Mardi 1 avril, les 26.000 conducteurs de bus de la société BEST dans l’agglomération de Bombay ont déclenché une grève surprise. La grève s’est poursuivie mercredi 2 mars, bien le tribunal ait ordonné la reprise du travail. Finalement la direction a dans la journée retiré son projet de mettre en place un nouveau système électronique des temps de pause et des horaires de 13 heures quotidiennes qui avait provoqué la colère des travailleurs.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s