Les syndicalistes de Goodyear ne sont pas des criminels

Communiqué de l’Union Départementale CGT de la Somme et de l’Union Locale CGT de la Zone Industrielle d’Amiens, 29 mars 2014 :

Le jeudi 27 mars 2014, cinq délégués CGT de l’entreprise Goodyear Amiens ont été placés en garde à vue suite à une plainte déposée par le syndicat CFE-CGC.

GoodYY

La CGT condamne avec force cette procédure qui assimile les syndicalistes à de véritables criminels.

L’intrusion de gendarmes chez les militants et les perquisitions effectuées sous les yeux de la famille sont de véritables atteintes à la dignité.

Ces actions répressives, situées dans un contexte marqué par l’examen de Titan des conditions de reprise du site, visent, avec l’aide du Ministre au « redressement productif », à intimider la CGT dans sa lutte pour le développement économique et social de l’amiénois.

Après les cinq de Roanne et les quatre du Havre, ce énième épisode judiciaire démontre la dérive d’une société qui n’hésite pas à poursuivre les militants syndicaux défendant leur emploi tout en laissant les mains libres à ceux qui détruisent des sites de production au nom du profit.

La proximité de membre de la CFE-CGC Goodyear avec la direction nous incite à penser que cette dernière n’est pas étrangère au dépôt de plainte.

Encore aujourd’hui, celle-ci n’a toujours pas acceptée le valeureux combat mené par les salariés et leur syndicat CGT pour défendre leur emploi et, ensuite, arracher le maximum de compensation.

Pour la CGT, l’instruction en cours doit être immédiatement stoppée.

Nous appelons le gouvernement à faire preuve de sagesse et de responsabilité en agissant dans ce sens, à adopter une loi d’amnistie, à en voter une autre pour renforcer la protection des militants syndicaux et associatifs qui agissent dans le cadre d’actions collectives et à créer les conditions d’un dialogue constructif pour la réindustrialisation du site avec un maximum d’emploi.

Une réponse à “Les syndicalistes de Goodyear ne sont pas des criminels

  1. Pingback: LabourNet Germany: Treffpunkt für Ungehorsame, mit und ohne Job, basisnah, gesellschaftskritisch » Gewerkschafter werden kriminalisiert

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s