Colère des pompiers à Bruxelles

7 sur 7, 2 avril 2014 :

La colère des pompiers prend une autre dimension depuis ce mercredi matin. Deux pompiers en grève retiennent en effet leur chef de corps depuis 9h du matin, relate la Dernière Heure. Les autres grévistes, eux, sont en route pour la manifestation en plusieurs étapes prévue ce mercredi. Vers 09h45, ils ont commencé par arroser le toit du siège du gouvernement bruxellois, situé boulevard du Régent, grâce à deux échelles déployées au-dessus du bâtiment.

Alors que Paul De Sneyder, le chef de corps des pompiers bruxellois, est séquestré par deux des siens mercredi sur le site de l’Observatoire, quarante pompiers manifestants se sont mis en route pour taper du poing devant le cabinet Vervoort.

Là, sur une des deux échelles déployées pour arroser le siège, une pancarte réclamant la démission de la directrice générale du Service d’Incendie et d’Aide médicale urgente (Siamu) de la région bruxelloise, Chantal Jordan (PS), a été installée. Les pompiers ont également bouté le feu à une poupée géante à l’effigie de leur directrice, devant les grilles du bâtiment. Les manifestants ont lancé des pétards et autres fumigènes.

DG dehors!

Les pompiers protestent contre les directives de Chantal Jordan et exigent que le gouvernement bruxellois (et surtout le PS) prenne les décisions nécessaires pour la mettre hors-jeu.

« Rien ne va plus depuis que Madame la directrice générale est là », explique Dirk Van der Ougstraete du syndicat chrétien flamand. « Elle a obtenu sa fonction grâce au PS, c’est pourquoi nous attendons du même parti qu’il se charge de son départ ».

Les pompiers de Bruxelles ont par ailleurs voté mercredi matin, lors d’une assemblée générale à la caserne de l’Héliport avant le départ de la manifestation, en faveur de la démission de leur directrice générale, a indiqué le représentant syndical Eric Labourdette, dirigeant responsable du SLFP-ALR.

Mais la journée n’a pas commencé sans mal. Peu avant le début l’assemblée, prévue vers 08h30, la caserne a dû être évacuée à la suite d’une alerte à la bombe. Les véhicules susceptibles de partir en intervention ont également été sortis préventivement de la caserne. L’assemblée a finalement pu débuter avec une bonne demi-heure de retard.

Chèques-repas et bisbilles internes

Escortés ensuite par la police afin d’éviter tout nouveau débordement, les syndicats libéral et chrétien marchent vers le cabinet du ministre-président bruxellois Rudi Vervoort et n’excluent pas de faire ensuite un saut au siège du PS.

Leurs doléances concernent notamment la suppression des chèques-repas et le statut du personnel administratif des casernes, jugé trop incertain. Au-delà de ces préoccupations salariales, les pompiers dénoncent des manoeuvres de harcèlement et d’intimidation, toujours dans le département administratif.

Ils regrettent également le nouveau calcul du cadre du personnel et suspectent la directrice de ne vouloir nommer que cinq majors au lieu de six pour s’assurer une place prépondérante au conseil d’administration. Enfin, ils s’inquiètent du départ du chef de corps à la pension l’été prochain, qui laissera s’il n’est pas remplacé la directrice seule à la tête du Siamu.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s