Résumé des 59ème et 62ème jours de grève des postiers du 92

Résumé du 59ème jour de grève des postiers du 92 (vendredi 28 mars 2014)

La direction commence à chercher un compromis

La direction de la Poste ne s’attendait probablement pas à une semaine aussi active de la part des grévistes. Elle a donné un signe de changement d’attitude.

PTTphoto(4)

« Tout ça pour ça » : prise de parole à Paris 7

La journée a commencé par une prise de parole à Paris 7 : la DOTC Paris Sud avait fini par relâcher le dispositif « sécuritaire » aux entrées du centre. Les grévistes ont donc pu entrer normalement dans le centre et prendre la parole auprès des facteurs de Paris 7. Ils ont souligné la démesure du Lock-Out organisé la semaine dernière par la direction : tout ça pour simplement empêcher des postiers de parler à d’autres postiers. C’est ça qui leur fait peur, cela montre la direction dans laquelle aller : étendre la grève, tisser des liens entre un maximum de collègues.


Les grévistes se sont ensuite rendus au siège national du PS, rue Solférino à Paris. Après tout, c’est l’Etat l’actionnaire de La Poste, et le PS a donc une responsabilité dans les choix faits par La Poste. Une délégation a été reçu par le directeur de cabinet d’Harlem Désir. Comme d’habitude, les grévistes jugeront les actes plutôt que les paroles.

Inflexion dans l’attitude de la direction

Suite à l’ « auto-blocage » du Siège par la direction nationale de La Poste jeudi, un RDV a été proposé dès le lendemain aux grévistes par la DOTC 92 : 2 audiences en une semaine, le rythme des rencontres s’accélère. Et surtout, la direction a adopté un ton différent des précédentes fois : au lieu de tout simplement rejeter en bloc les revendications des grévistes, elle a essayé d’orienter la discussion autour de ce qu’étaient prêts à lâcher les grévistes pour reprendre le travail, et a évoqué oralement des suites à cette négociation pour la semaine prochaine. De là à atteindre un compromis acceptable, il y a encore évidemment pas mal de chemin.

Etat de la grève et perspectives

Au lieu de baisser la garde en réaction à ce changement d’attitude, les grévistes savent qu’ils et elles doivent aux contraire redoubler d’énergie.

Où en est la grève au moment où elle va entrer dans sa neuvième semaine ?

A Rueil, la grève avait démarré à 87% le 29 janvier, le taux de grève est stable à 60%.

A La Garenne/Bois-Colombes : la grève est à 90% depuis la 5 février à La Garenne, et à 60% sur l’ensemble de l’établissement. Le taux est quasiment le même depuis le 5 février, à part sur les « temps fort ».

A Courbevoie, la grève avait démarré en majoritaire à 60% le 11/2, et un noyau de 25% poursuit le mouvement. A Gennevilliers, qui n’avait pas connu de mobilisation depuis des années, 55% du bureau avait débrayé le 11/2, et c’est 25% de l’effectif des facteurs qui est aujourd’hui en reconductible.

La Plate Forme Colis a connu un mouvement de grève reconductible majoritaire pendant 15 jours sur l’équipe d’après-midi et majoritaire sur tout l’établissement les 7, 11 et 18 mars. Et le bureau Enseigne de Rueil Jaurès (guichets) s’est mis en grève aux côtés des facteurs à 66% les samedi 8 et 15 février, ce qui a permis de repousser la réorganisation qui était prévue pour l’établissement.

Quand on ajoute aux facteurs des établissement cités les groupes en grève plus minoritaires mais qui viennent renforcer le mouvement (de Fontenay, Asnières, CTED, Malakoff…), on décompte un nombre stable depuis deux semaines d’une centaine de facteurs en grève reconductible (avec des pointes de 230 grévistes sur des journées comme le 13 mars, où l’AG avait regroupé 145 personnes), dont une soixantaine de participants réguliers aux AG et actions. Le taux de grève sur le département chez les facteurs peut être estimé entre 10 et 14% : le 92 compte en effet 1000 tournées de facteurs, sachant qu’environ 300 facteurs sont précaires et donc privés dans la pratique du droit de grève, et que le volant de remplacement (qui est censé représenter 20% des tournées) est loin d’être au complet. Le mouvement de grève n’est pas départemental à proprement parler, il touche une partie des établissements (dont 2 en grève majoritaires) et tend à déborder le cadre de la corporation des facteurs.

C’est l’une des raisons qui rendent ce mouvement gênant pour la direction de La Poste : le préavis de grève national du 4 avril déposé par la Fédération SUD et la montée de délégations de différents départements en Région Parisienne démontrera que le mouvement du 92 n’est pas isolé et peut donner des idées à d’autres. C’est l’échéance centrale de la semaine à venir, mais c’est loin d’être la seule action envisagée par les grévistes.

Résumé du 62ème jour de grève des postiers du 92 (lundi 31 mars 2014)

Le taux de grève monte et les grévistes se structurent

Montée du taux de grève à Gennevilliers

Une prise de parole avait été organisée par une non-gréviste vendredi auprès de ses collègues : suite aux annonces du directeur du centre (2 suppressions de tournées, intégration de la sécable au casier et donc disparition de 6 casiers, ce qui représente une hausse de la charge de travail de 40%…) une prise de conscience de la gravité du projet de la direction a commencé à se faire jour. Et ce matin, nouvelle prise de parole où des collègues en grève reconductible depuis le 11 février et des collègues qui n’avaient pas ou peu fait grève a fait basculer la majorité des facteurs du bureau dans la grève : 12 grévistes sur 16 (le taux de grève passe de 25% à 75%). La direction du 92 avait probablement enterré un peu vite les facteurs de Gennevilliers, qui après avoir laissé passer 3 réorgs en 8 ans, donnent de la voix. Petit bémol dans la situation : une reprise de travail à Courbevoie, mais qui ne devrait pas en entraîner d’autres. Cependant, globalement le nombre de grévistes augmente alors que le lundi n’est traditionnellement pas le jour le plus favorable.

Calendrier de négociation et calendrier de mobilisation : objectif 4 avril !

La direction du 92 propose des discussions préparatoires locales mardi, mercredi à et jeudi à Rueil. Elle semble pencher vers la recherche d’un compromis, qu’elle essaiera évidemment de rendre le moins coûteux pour elle. De leur côté, les grévistes savent bien que les résultats qu’ils obtiendront en bout de course seront fonction du rapport de forces qu’ils réussiront à établir, et ce n’est donc pas le moment de relâcher la pression, au contraire. C’est pour cela que la préparation de la grève nationale du 4 avril est importante : elle a été spécialement appelée par la Fédération SUD pour soutenir les revendications des grévistes du 92 et pour protester contre la répression anti-syndicale, en particulier contre la tentative de licenciement de Gaël et Brahim.

Élection du comité de grève et adoption d’un appel pour le 12 avril

Pour préparer cette échéance de manière efficace et pour que plus largement l’ensemble des tâches de l’animation de la grève soient prises en main par les grévistes eux-mêmes, l’AG a élu le comité de grève : ainsi, il est responsable devant l’ensemble des grévistes de la mise à exécution des décisions prises par l’AG.

Les grévistes ont adopté un appel pour la manifestation nationale du 12 avril, manifestation contre le Pacte de responsabilité et contre la politique du gouvernement à l’appel de diverses personnalités et forces syndicales, associatives, politiques. L’objectif de cet appel : faire entendre dans cette manifestation la nécessité de la convergence des luttes. et faire comprendre à la direction de La Poste que plus elle tarde à satisfaire les revendications des postiers du 92, plus ces derniers se mettront en position de tisser un réseau de lutte susceptible de lui attirer à elle et à ses alliés un maximum d’ennuis.A

Comité de grève des postiers du 92

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s