Archives quotidiennes : 25/03/2014

Tunisie. Quatre ouvrières menacées de prison pour avoir monté un syndicat dans une entreprise française

En Tunisie, Quatre Ouvrières Menacées De Prison Pour Avoir Monté Un Syndicat Dans Une Entreprise Française : Solidarité !

sybd_TUS

Ce 24 mars, quatre ouvrières travaillant dans une filiale tunisienne d’un groupe aéronautique française vont connaître leur sort devant la justice tunisienne. Elles ont déjà perdu leur emploi, elles sont maintenant menacée de prison, leur délit : avoir monté un syndicat.

Cela fait quatre ans que ces ouvrières tunisiennes de SEA Latelec-Fouchana, une filiale du groupe français aéronautique Latécoère, se battent.

Elles se sont battues d’abord pour monter un syndicat pour gagner un salaire décent et mettre fin au despotisme à l’usine, ensuite pour sauver leur emploi face aux manœuvres de délocalisation, enfin pour préserver leur liberté face aux poursuites judiciaires entamées par leur ancien employeur.

Monter un syndicat pour organiser la résistance

Lire la suite

Un lycée mobilisé contre l’expulsion d’une élève brésilienne

761610

«Je ne m’y attendais pas du tout», raconte d’une voix fluette Thais Moreira, 20 ans, élève au lycée Suger à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis). Cette jeune Brésilienne a reçu, le 7 mars, dans sa boîte aux lettres, une «OQTF», autrement dit une Obligation de quitter le territoire français d’ici trente jours.

Deux semaines plus tôt, la jeune fille, qui vit depuis 2009 dans un pavillon de Chennevières-sur-Marne (Val-de-Marne), s’était rendue, «en toute confiance», à la sous-préfecture de Nogent-sur-Marne pour demander sa régularisation. Selon elle, rien ne pouvait lui laisser présager un tel refus: elle réside France depuis cinq ans, aux côtés de sa mère, également sans papiers, qui a quitté le Brésil deux ans plus tôt. Elle a, selon ses dires, suivi une scolarité «exemplaire» dès son arrivée – une année en classe d’accueil (CLA), puis une seconde générale et un CAP validé avec succès. Elle est aujourd’hui en 1re pour préparer un bac professionnel en photographie.

Rassemblement devant l’établissement

Lire la suite

Grève d’avertissement ce mardi en Rhénanie-Palatinat, demain en Bavière

Dans le cadre de la campagne de grèves d’avertissement des salariés de la fonction publique en Allemagne, 17.000 travailleuses et travailleurs ont cessé le travail ce mardi en Rhénanie-Palatinat. Les salariés, à l’appel de leur syndicat Verdi, revendiquent 3,5% et 100 euros d’augmentation.

Manifestation ce mardi à Mayence

A Mayence, une manifestation a rassemblé 15.000 travailleurs, cheminots, éducatrices de la petite enfance, pompiers, salarié(e)s des cliniques, etc… qui ont rejoint devant l’hôtel de ville quelques 900 employés de Telekom, eux aussi en grève pour leurs salaires.

Selon les chiffres publiés ce mardi, les cliniques municipales de 14 villes du Land était en grève. 42 jardins d’enfants étaient fermés pour cause de grève dans la seule ville de Mayence et plus de 30 à Ludwigshafen. Les transports en commun étaient en grève à Mayence ainsi qu’à Trier, Worms, Kaiserslautern et Pirmasens. Les transports fluviaux sur le Rhin, la Moselle et le Lahn ont également été touché par la grève.

Lire la suite

Neuf semaines de grève des mineurs d’Afrique du Sud

BBC, 25 mars 2014 :

La grève qui affecte le secteur du platine entame son troisième mois en Afrique du Sud. Le secteur connaît des pertes considérables.

Manifestation des mineurs à Rustenburg le 30 janvier

Les trois premiers producteurs mondiaux du minerai se plaignent maintenant des pertes importantes causées par le mouvement social.

Lire la suite

Bénin : Des milliers de travailleurs dans la rue pour la reconquête de la liberté

RFI, 25 mars 2014 :

Au Bénin, les principales centrales syndicales ont donc manifesté ce mardi 25 mars au matin à Cotonou. Un défilé pour demander le limogeage du préfet et du commissaire central jugés responsables de la violente dispersion d’une marche organisée le 27 décembre 2013. Ce premier rassemblement depuis cet événement est un succès pour ses organisateurs.

Le cortège de plusieurs milliers de personnes a défilé dans le calme, mais avec beaucoup de vigueur, encadré discrètement par les forces de l’ordre. Dans le cortège, on a pu voir des fonctionnaires, des salariés, des parents d’élèves, des étudiants, des taxis motos. Pour les syndicats, ce premier rassemblement depuis la marche du 27 décembre est un succès.

Lire la suite

Grande-Bretagne : 1.600 licenciements annoncés chez Royal Mail

Le Figaro, 25 mars 2014 :

Les syndicats de Royal Mail menacent de se mettre en grève, après l’annonce de 1600 suppressions de postes, moins de six mois après la privatisation contestée de l’entreprise. La direction de la poste britannique a annoncé mardi cette réduction d’effectifs, qui concerne pour l’essentiel les services centraux d’encadrement. Elle sera assortie de la création de 300 emplois dans d’autres départements, ce qui porte le nombre d’emplois nets supprimés à 1300. Royal Mail ­espère ainsi réaliser 50 millions de livres (60 millions d’euros) ­d’économies annuelles. Une ­négociation a été entamée avec les ­syndicats Unite et CWU (Communication Workers Union).

Ces derniers n’avaient pas réussi à faire dérailler en octobre une privatisation à laquelle ils étaient massivement opposés, la plus importante depuis l’ère Thatcher.

Lire la suite

Luttes paysannes et grève générale au Paraguay

Demain 26 mars, les luttes de paysans se joindront à la grève générale des travailleurs salariés.

La 21ème marche des paysans pauvres vers la capitale Asuncion a débuté dimanche dernier. Une marche pour protester contre l’agriculture basée sur de grandes exploitations de soja, de maïs et de blé destinée à l’exportation et qui appauvrit les petits producteurs. Elle coïncide avec la grève générale des travailleurs qui s’opposent à l’augmentation du coût des transports publics, et réclament l’augmentation du salaire minimum. Cette grève générale, la première depuis 20 ans, est appelée par l’ensemble des organisations ouvrières du pays, auxquelles se sont joints la Federación Nacional de Estudiantes Secundarios (FENAES) et les organisations paysannes.