Archives quotidiennes : 23/03/2014

Égypte : une figure de la révolte de 2011 libérée sous caution révolution égyptienne

Jeune Afrique, 23 mars 2014 :

Un militant de gauche, figure de la révolte de 2011, a été libéré dimanche sous caution à l’ouverture de son procès pour violences lors d’une manifestation non-autorisée en Égypte, où les autorités mises en place par l’armée répriment durement toute contestation.

Alaa Abdel Fattah a comparu dimanche avec 24 autres militants des mouvements progressistes de la jeunesse arrêtés en novembre pour avoir contrevenu à une loi qui venait d’être promulguée pour restreindre le droit de manifester dans le pays. (…)

Lire la suite

Premières inculpations pour excision

Deux hommes ont été inculpés en Angleterre pour mutilation sexuelle féminine, une première depuis l’entrée en vigueur en 1985 d’une loi criminalisant cette pratique.

Les mutilations sexuelles féminines sont illégales depuis 1985 au Royaume-Uni.

Les mutilations sexuelles féminines sont illégales depuis 1985 au Royaume-Uni.

«Un médecin de l’hôpital Whittington à Londres est soupçonné d’avoir pratiqué une mutilation génitale sur une patiente qui venait d’accoucher en novembre 2012 et qui avait déjà subi une mutilation antérieure. Il est aussi soupçonné d’avoir pratiqué cette première mutilation», selon un communiqué du parquet. «J’ai estimé qu’il y avait suffisamment de preuves et qu’il était dans l’intérêt du public de poursuivre Dr Dhanoun Dharmasena pour infraction» à la loi sur les mutilations sexuelles féminines, a déclaré la représentante du parquet, Alison Saunders, dans un communiqué. Lire la suite

Masacara : Lutte des ouvriers de Lafarge

El Watan, 23 mars 2014 :

Les deux parties, la direction de Lafarge Algérie et les seize employés de l’Usine de Oggaz à Mascara, en grève de la faim depuis le 9 mars dernier, veulent mettre un terme à un conflit qui n’a que trop duré.

La direction de Lafarge Algérie ainsi que les seize employés de l’usine d’Oggaz, en grève de la fin depuis le 9 mars dernier, veulent dialoguer afin de mettre un terme à un conflit qui n’a que trop duré. Ce vendredi 21 mars, des responsables de Lafarge Algérie avec lesquels nous nous sommes entretenus étaient clairs et précis en ce qui concerne l’affaire des seize employés de la cimenterie d’Oggaz, suspendus de leur fonction à titre conservatoire, depuis le 28 novembre 2013.

Lire la suite

Vidéos : Manifestation du 22 mars à Madrid

Des dizaines de milliers de personnes ont manifesté samedi 22 mars dans les rues de Madrid contre l’austérité et le chômage.

Lire la suite

Carcassonne : Cinquième jour de grève des salariés de Keolis

La Dépêche, 23 mars 2014 :

Situation bloquée chez la société de transports Keolis où les salariés en sont au cinquième jour de grève. Hier encore, une tentative de négociation avec la direction a échoué.

Pourtant, les délégués CGT du personnel ont revu leurs revendications à la baisse. Exit les 6 % d’augmentation du net mensuel, ce sont 1, 8 % qui sont désormais réclamés. En outre, les partenaires sociaux renoncent à leur demande de 14e mois de salaire et se contenteraient d’une augmentation de la prime de vacances…

Lire la suite

Keolis : Grève et occupation à Narbonne

La Dépêche, 23 mars 2014 :

Le mouvement de grève des employés de la société Keolis s’est poursuivi hier. Des perturbations sont à prévoir pour lundi.

Depuis vendredi, ils occupent les locaux du Grand Narbonne, souhaitant que le Grand Narbonne, en tant que donneur d’ordres, puisse faire pression sur la direction de Keolis. Les chauffeurs de bus ont passé la nuit dans les locaux de l’hôtel d’agglomération.

La direction de Kéolis reporte la faute de ce mouvement social sur le Grand Narbonne et le conseil général. Hier après-midi encore, les syndicalistes étaient en négociations avec la direction et reçus par le président du Grand Narbonne, qui a passé la plus grande partie de la journée avec eux. En milieu d’après-midi, les négociations n’avaient donné encore aucun résultat.

Lire la suite

Gigantesque manifestation à Madrid

Le Monde, 22 mars 2014 :

Ils étaient des dizaines de milliers, arrivés pour certains de toutes les régions d’Espagne, à Madrid samedi 22 mars pour une « marche de la dignité » destinée à souligner « l’urgence sociale » créée par les coupes budgétaires du gouvernement conservateur. Agitant des drapeaux de toutes les régions du pays, une immense foule a envahi le centre de la capitale espagnole pour le plus grand défilé organisé depuis ceux de 2012.

Organisés en huit colonnes, les manifestants ont marché, pour certains depuis près d’un mois, d’Andalousie (Sud), de Catalogne (Est), des Asturies (Nord) et d’Estrémadure (Ouest), à l’appel de multiples organisations sociales, groupes de la mouvance des « indignés » ou collectifs professionnels.

Lire la suite