Quatrième jour de grève des agents communaux de Polynésie

Tahiti Infos, 21 mars 2014 :

Jour quatre de la grève des agents communaux. A deux jours du premier tour des élections municipales, les négociations piétinent alors que le président Flosse n’a pas souhaité recevoir les représentants du mouvement ce vendredi matin, pour cause d’agenda chargé.

Une rencontre pourrait avoir lieu lundi 24, selon une information communiquée vendredi soir par la Présidence.

Les manifestants annoncent un durcissement de leur mouvement à partir de samedi. Ils restent vagues sur leurs projets, évoquent de possibles blocages routiers, et donnent rendez-vous aux grévistes à 7 heures au QG de leur mouvement, au pied du Monument aux morts de l’avenue Pouvanaa’a Oopa, face au Haut-commissariat à Papeete.

Le haut-commissaire a réitéré ce vendredi, par un courrier adressé en début de matinée aux six centrales syndicales signataires du préavis de grève du 13 mars, sa proposition de rencontre du 2 avril prochain « pour une réunion de travail tripartite ». La proposition du représentant de l’Etat fait suite à la demande, cosignée la veille par les députés Fritch et Tuaiva, de l’ouverture de « discussions pour une identification des problèmes à résoudre ».

Cette réunion est présentée comme le départ « d’un cycle de discussion » autour des problématiques que pose l’application du statut unique de la fonction publique communale, en Polynésie française. Lionel Beffre se fait en outre fort de présider « tous les quinze jours, et pour les mois à venir », une réunion pour faire le point sur l’avancée des discussions. Mais il conditionne cette proposition à la levée préalable du mouvement de grève initié ce mardi dans les communes polynésiennes.

Et c’est là que ça bloque du côté de l’intersyndicale : « Le calendrier qu’il nous propose, il est a durée illimitée : nous n’avons aucune garantie derrière », explique Vatea Heller, à la Confédération syndicale des agents communaux, la représentation majoritaire au sein des employés des municipalités polynésiennes.

« suspendre les effets de vos actes »

Un courrier a été adressé par l’intersyndicale, en réponse à la proposition du Haut-commissariat, dans lequel les manifestants conditionnent la levée du mouvement à la « suspension provisoire de l’application de la Fonction publique communale en Polynésie française », martèle Vatea Heller.

Depuis le 1er août 2012, 57 arrêtés DIPAC ont été promulgués par le haut-commissariat pour préciser les conditions de l’application dans la collectivité des stipulations de l’ordonnance du 4 janvier 2005. « Un simple arrêté du haut-commissaire peut suspendre ces 57 arrêtés. C’est ce que nous demandons, de manière à ce que le chantier pour la modification des articles se déroule sereinement ».

Un courrier à en-tête Assemblée Nationale, adressé jeudi à Lionel Beffre et cosigné par les députés Fritch et Tuaiva après leur entrevue avec les grévistes, estimait que « les responsabilités dans cette situation d’impasse est partagée et ancienne » et demandait au haut-commissaire, par une formulation sibylline, de consentir « à suspendre les effets de (ses) actes cristallisant la colère des grévistes ».

A l’échelon parlementaire, le sénateur Richard Tuheiava annonce qu’il s’engage à déposer prochainement une proposition de modification de l’ordonnance du 4 janvier 2005 portant statut général des fonctionnaires des communes et des groupements de communes de la Polynésie française ainsi que de leurs établissements publics administratifs.

Le premier tour des élections municipales se déroulera ce dimanche sur fond de grève d’une partie des agents communaux. Le mouvement est massivement suivi dans les communes de Papeete et de Faa’a et globalement par un peu plus de 50% des agents à l’échelle de la Polynésie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s