Archives quotidiennes : 21/03/2014

Valls exhorte les préfets à expulser davantage les déboutés de l’asile

lapresseclandestins

Dans une circulaire qui vient d’être envoyée aux préfets, Manuel Valls exhorte ses services à procéder à davantage de reconduites à la frontière. À quelques jours des élections municipales, il cible en particulier les déboutés du droit d’asile auxquels il entend interdire l’accès à l’hébergement d’urgence.

Dans une circulaire datée du 11 mars 2014 sur la « lutte contre l’immigration irrégulière » adressée aux préfets de département, le ministre de l’intérieur maintient la pression sur ses troupes en matière de reconduites à la frontière d’étrangers en situation irrégulière. À quelques jours des élections municipales, Manuel Valls met l’accent sur les demandeurs d’asile, alors que nombre de maires se disent débordés par l’afflux d’étrangers revendiquant le statut de réfugié. Lire la suite

Un pompier en colère refuse de lui serrer la main, Valls s’énerve

Lors de sa visite à Grenoble jeudi, le ministre de l’intérieur est allé saluer les pompiers qui, en conflit avec leur direction depuis trois mois, manifestaient devant la Préfecture.

Mais quand l’un d’eux a refusé de lui serrer la main, Manuel Valls l’a rappelé au respect de la hiérarchie. Le son n’est pas de très bonne qualité au début, tendez bien l’oreille :

1

Jeudi, Manuel Valls s’est rendu à Grenoble et en a profité pour saluer les sapeurs-pompiers qui manifestent devant la préfecture. Ces derniers sont en conflit avec leur direction, rapporte Le Dauphiné libéré. Pour une raison inconnue, l’un d’entre eux a provoqué la colère noire du ministre de l’Intérieur en refusant de lui serrer la main.  Lire la suite

Le 31 mars 2014 tous devant le tribunal du Havre !

Le 21 Février dernier, le Procureur de la République du Havre a requis des peines complètement démesurées à l’encontre de 4 militants de l’UL CGT : 2 mois de prison avec sursis et 300 euros d’amende dans une 1ère affaire et 6 mois de prison ferme et 500 euros d’amende contre les 2 secrétaires généraux de l’UL dans une 2ème affaire (voir la pétition).

le havre31En solidarité avec les quatre camarades du Havre et contre la criminalisation de l’action syndicale, rassemblement le 31 mars à 11 h 30 devant le Palais de Justice du Havre.

Grève d’avertissement à Bayreuth

Comme partout en Allemagne, les travailleuses et travailleurs de la fonction publique se sont mobilisés cette semaine à Bayreuth (Haute-Franconie) pour exiger une hausse de salaire de 100 euros et de 3,5%. A Bayreuth, les salariés de la ville ont débrayé de 7 h 30 à 9 h 15 le 19 mars et 200 travailleurs ont manifesté depuis le parking de la brasserie Maisel jusqu’à La-Spezia-Platz, où à coup de sifflets et de slogans ils ont fait entendre leurs revendications. Les salariés de la ville de Bayreuth ont été rejoint par leurs collègues de Kulmbach, Pegnitz et Wunsiedel. Selon le syndicat Verdi ce n’était qu’une première mobilisation et d’autres journées suivront en Haute-Franconie comme ailleurs.

Bt1

Bt2

Ateliers municipaux de Bayreuth : Aujourd’hui grève d’avertissement

Lire la suite

Grèves d’avertissement à T-Systems

Jeudi 20 mars, environ 4.000 travailleurs de T-Systems (Deutsche Telekom) ont débrayé à travers l’Allemagne pour exiger une hausse de salaires de 5,5%. Ces derniers jours, selon Verdi, ce sont au moins 13.000 travailleurs de Telekom qui ont participé à des débrayages lors de grèves d’avertissement.

Le 18 mars, en plus, la direction a fait connaître son projet de supprimer 2.700 emplois. En Franconie (nord de la Bavière), les centres de Nuremberg, Wurzbourg et Bamberg seront particulièrement touchés par ces suppressions de postes. Aussi, jeudi 20, 150 travailleurs des Telekom se sont rassemblés à Nuremberg tant pour défendre les emplois que leurs salaires.

 

Bamako : Manifestation des agents d’Orange Money

Malijet, 21 mars 2014 :

« Non aux licenciements arbitraires », tel était le slogan utilisé par les jeunes garçons et filles sortis nombreux dans les rues de Bamako pour manifester leur colère vis-à-vis du traitement qui leur est infligé par les responsables de Orange Money. C’était dans la matinée du mercredi dernier, 19 Mars.

Très tôt le matin, les jeunes filles et garçons, gérants de kiosques Orange Money, mécontents de leur situation de travail ont pris d’assaut les rues de Bamako avec comme point de départ la direction de ladite structure située en face de la direction nationale de l’INPS. Le slogan qu’on pouvait entendre de ces jeunes était : » Non aux licenciement arbitraires de nos collègues « .

Lire la suite

Mobilisation des intermittents à Paris et en province

AFP, 21 mars 2014 :

Les intermittents du spectacle étaient de nouveau mobilisés jeudi à Paris et en province, entre manifestations et occupations, pour maintenir la pression sur le patronat à l’heure d’ultimes négociations sur l’assurance-chômage qui décidera de l’avenir de leur régime.

Char de marionnettes géantes, orchestre de jazz, percussions brésiliennes et comédiens sur des échasses… A Paris, sous un soleil printanier, un cortège coloré de plusieurs milliers de personnes, parti de la place de l’Odéon et rejoint par des associations de chômeurs et une délégation d’intérimaires, s’est installé en fin d’après-midi devant le siège parisien du Medef, non loin du Champ de Mars, a constaté l’AFP.

Lire la suite