Archives quotidiennes : 12/03/2014

Mia Electric en liquidation judiciaire : 204 licenciements

12/03/2014, d’après sources locales.

Le fabricant de voitures électriques Mia Electric a été placé en liquidation judiciaire par le tribunal de commerce de Niort ce mercredi. La Région Poitou-Charente détient 12% des parts de la société, mais elle n’a rien pu faire. …

photo-mia

Le tribunal de commerce de Niort a prononcé ce mercredi la liquidation judiciaire de Mia Electric, fabricant de voitures électriques qui emploie 204 salariés à Cerizay, dans les Deux-Sèvres.  Lire la suite

CSW58: Des actions collectives pour réduire le mariage précoce

Sans titreNew York, 11 mars : Chaque jour, 39 000 mineures sont contraintes au mariage précoce dans le monde. Autant dire des vies gâchées car en sus d’être déscolarisées, ces filles sont projetées dans une vie adulte alors qu’elles n’y sont pas préparées physiquement, ni mentalement. Et dans les deux cas, les conséquences peuvent être graves tant pour leur santé que pour celle du bébé conçu. Or, il est possible d’en réduire le nombre par des actions concertées entre gouvernements, sociétés civiles et organisations internationales. Lire la suite

Turquie : la mort d’un adolescent ravive la mobilisation contre Erdogan

Les forces de l'ordre ont fait usage de canons à eau pour déloger les manifestants qui bloquaient une artère de la capitale. | REUTERS/UMIT BEKTAS

Les forces de l’ordre ont fait usage de canons à eau pour déloger les manifestants qui bloquaient une artère de la capitale. | REUTERS/UMIT BEKTAS

La mort d’un adolescent de 15 ans, dans le coma depuis qu’il avait été blessé par la police lors de la fronde antigouvernementale de juin 2013, a ravivé la contestation mardi 11 mars en Turquie.

A moins de trois semaines d’un scrutin municipal sous haute tension, des dizaines de manifestations spontanées hostiles au premier ministre, Recep Tayyip Erdogan, ont agité les rues de nombreuses grandes villes du pays pour dénoncer la mort de Berkin Elvan, érigé en symbole de la répression policière. Lire la suite

Au Parlement européen, les ultraconservateurs marquent un nouveau point

EuroparlLes eurodéputés ont rejeté un nouveau rapport sur l’égalité femmes/hommes. Une référence à l’IVG, une autre à l’éducation contre les stéréotypes, une troisième aux quotas, ont mobilisé les opposants.

Nouveau revers pour les défenseurs de l’égalité femmes/hommes au Parlement européen. Les eurodéputés ont rejeté à une courte majorité, mardi 11 mars, le « rapport sur l’égalité entre les femmes et les hommes au sein de l’Union européenne ». Proposé par l’eurodéputée portugaise Inês Cristina Zuber, ce document contenait plusieurs références qui ont déjà provoqué des débats tendus, ces derniers mois, dans l’hémicycle de Strasbourg. En le rejetant, le Parlement européen « cède à la pression des bas instincts conservateurs », dénonce Corinne Lepage. « C’est un signal honteux que donne le Parlement européen », tonne Inês Cristina Zuber. Lire la suite

Orašje : Les paysans bloquent la frontière

Les paysans du canton de Posavina en Bosnie-Herzégovine ont bloquent frontière vers la Croatie à Orašje depuis le 10 mars 2014. Ils réclament du gouvernement le paiement de leurs revenus pour les années 2012 et 2013, soit un total de 4,5 millions de marks convertibles. Ils ont déclaré qu’ils continueraient à bloquer la route menant vers la Croatie jusqu’à ce que le gouvernement de la Fédération leur paye leur dû.

Un chef d’entreprise jugé à Montpellier pour harcèlement sexuel

Un chef d’entreprise de Montpellier comparaît à partir de cet après-midi devant le tribunal correctionnel suite aux plaintes de sept de ces employées pour des faits d’harcèlement et d’agression sexuelle. Le procès a finalement été reporté au 20 mai.

palais_de_justice_montpell57_1

Sept femmes ont porté plainte contre ce chef d’entreprise de Montpellier. Elles étaient salariées du laboratoire de recherche Eramondi et ont subi les contacts physiques ou les demandes extravagantes de leur patron.
Proposer  à une cadre de présenter un power point nue, conseiller à une salariée de retirer ses sous-vêtements : tout ceci pour des motifs professionnels. Le patron a expliqué aux gendarmes qu’il s’agissait de méthodes de management pour préparer ses employées à faire face à la concurrence et à résister au stress.

Témoignages de deux plaignantes : Lire la suite

« J’ai mal à mon deuxième X »

7 mars 2014, Témoignage d’une sage-femme :

agnesledigAgnès est sage-femme. Elle est aussi écrivaine. Alors pour dire sa colère et son indignation, pour réagir aux propositions faites cette semaine par la ministre de la Santé, elle a choisi de s’exprimer comme elle aime et sait le faire : elle a écrit.

Elle s’interroge sur cette surdité collective, au bout de près de cinq mois de grève que personne ne semble prendre en compte, et se demande si finalement le vrai problème ne serait pas juste qu’il s’agit d’une revendication de femmes pour des femmes !

« J’ai mal à ma profession.
Une crampe. Une grosse crampe qui ne passe pas, et sur laquelle on frapperait violemment pour en augmenter la douleur. Lire la suite

Résumé du 42ème jour de grève des postiers du 92

Infos envoyées par un camarade :

Vers une grève reconductible commune Colis/courrier

Les grévistes se sont partagés tôt ce matin entre d’un côté une équipe réduite qui s’est rendue au centre distribution de Gennevilliers et le gros des troupes qui était présent à la Plate-Forme Colis de Gennevillliers. L’intervention au centre de distribution a permis de convaincre un nombre significatif de collègues de faire grève jeudi 13 pour la journée nationale de mobilisation intersyndicale postale.

ptttt92

La PFC reconduit majoritairement la grève

À la prise de service, les grévistes ont organisé une prise de parole en salle de production de la PFC, ce qui il y a quelques semaines était impensable : même les interventions des délégués syndicaux au la cantine pendant les pauses étaient réprimées par la direction !

Lire la suite

La Poste : Mobilisation le 13 mars

Les luttes se multiplient à la Poste, comme par exemple dans le 92 où les postiers sont en grève depuis plus de 40 jours, multipliant les actions, à Rieumes (31) où les postiers se sont mis en grève illimitée hier, etc… Partout, c’est la même colère contre les restructurations qui suppriment des emplois et dégradent les conditions de travail, les salaires qui ne permettent pas de joindre les deux bouts, la multiplication des emplois précaires, et l’arrogance d’une direction qui méprise les travailleurs. Et dans cette période électorale, se pose aussi la question de la distribution des plis électoraux des élections municipales et européennes, qui doit être payée en heures supplémentaires aux facteurs qui souhaitent effectuer cette tâche. Les postiers demandent à ce que ces heures supplémentaires soient versées à hauteur de ce que l’Etat a versé pour la distribution de ces plis, qui représente un surplus de plusieurs kilos de courrier à transporter par les facteurs.

Rappelons qu’à La Poste comme ailleurs, les moyens existent pour satisfaire les revendications des travailleurs : le chiffre d’affaire de La Poste est en augmentation de 2% (22,084 milliards d’euros) tandis que le bénéfice de La Poste augmente de 31% à 627 millions d’euros !!

Lire la suite

Rieumes : Les facteurs en grève illimitée depuis hier

La Dépêche, 12 mars 2014 :

La direction de La Poste prévoit la réorganisation du centre de distribution de Rieumes. Les facteurs protestent contre ce projet dont l’objectif est d’adapter le nombre de facteurs à l’intensité du trafic. Ceci implique la suppression de deux tournées sur les onze prévues actuellement. Après avoir été reçu par la direction de La Poste le jeudi 6 mars, Force Ouvrière a maintenu son préavis de grève.

Les facteurs du centre Rieumois ont manifesté leur mécontentement hier mardi mars en se réunissant devant le bureau de Poste et ont ainsi entamé une grève illimitée. «Le tri général devait migrer de Rieumes vers Muret mais la direction s’est ravisée. L’économie prévue sera alors compensée par une réorganisation du travail à Rieumes fondée sur la flexibilisation à outrance.

Lire la suite