Lutte contre la réforme des retraites en Arménie

Nouvelles d’Arménie, 10 mars 2014 :

Des centaines de personnes, des jeunes pour la plupart, se sont bagarrés avec la police anti-émeute à Erevan vendredi suite à des manifestations contre la réforme controversée du système de pension initié par le gouvernement.

La police a utilisé la force contre les manifestants et arrêté trois d’entre eux après avoir bloqué une rue adjacente au ministère arménien des Finances. Les trois hommes ont été libérés plus tard dans la journée.

La manifestation, organisée par le groupe de pression Dem Em ( je suis contre ), s’est déroulée devant le bâtiment du ministère pour condamner le ministre des Finances Davit Sarkissian suite à ses mises en garde émises aux employeurs publics et privés.

Davit Sarkissian a déclaré la semaine dernière que les employeurs feront face à des amendes si elles ne parviennent pas à appliquer la réforme, en dépit de sa suspension par la Cour constitutionnelle fin janvier. Sont prévues pour pour le 28 mars les audiences sur la constitutionnalité de la mesure impopulaire, contestée par les quatre principaux partis d’opposition.

Les opposants à la réforme affirment que les autorités fiscales ne sont pas autorisés à déduire 5 % du salaire brut des travailleurs, au moins jusqu’à ce qu’une décision du tribunal soit prise. Les représentants du gouvernement, y compris Sarkissian, affirment le contraire.

“ Le ministre est devenu une personne qui veut extorquer de l’argent “, a crié Davit Manoukian, leader Dem Em, dans un mégaphone devant le bâtiment du ministère. Manoukian et d’autres manifestants ont exigé que Sarkissian sorte de l’immeuble et vienne à leur rencontre.

Le ministre a refusé de le faire. Il a envoyé le chef de son état-major, Karen Tamazian, pour parler aux manifestants en colère. “C’est de la démagogie“, leur a dit Tamazian. “ Ce n’est pas une offre de dialogue. “

Tamazian a également déclaré que Sarkissian est prêt à recevoir les représentants des manifestants dans son bureau. La foule a rejeté l’offre avant de jeter des pièces sur le bâtiment et de bloquer la rue. Les agents de police ont rapidement utilisé la force pour la débloquer.

Aux échauffourées ont suivi une tentative d’auto-immolation par un vieil homme qui a rejoint la manifestation. Nikolay Aghabekian, âgé de 67 ans, a versé de l’essence sur lui et a tenté de s’immoler par le feu. Les policiers l’en ont empêché.

Quelques instants avant cette tentative de suicide, Aghabekian avait exhorté les gens beaucoup plus jeunes à continuer la manifestation, brandissant ses livrets d’épargne bancaires de l’ère soviétique. Il a déclaré que ses économie de toute une vie économies été anéantis par l’hyperinflation des années 1990.

Des centaines de milliers d’autres Arméniens ont subi des pertes financières similaires à l’époque. Le sort de ces dépôts en espèces est l’un des principaux arguments des travailleurs opposés à la réforme. Ils disent qu’ils peuvent de même être incapables de récupérer leur épargne- retraite une fois arrivé à l’âge de la retraite.

2 réponses à “Lutte contre la réforme des retraites en Arménie

  1. Pingback: LabourNet Germany: Treffpunkt für Ungehorsame, mit und ohne Job, basisnah, gesellschaftskritisch » Im Prinzip darf demonstriert werden…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s