Bavière : Pas de nazis à Deggendorf !

Le 5 mars, le NPD (parti d’extrême-droite raciste et néo-nazi) organisait un « mercredi des cendres politique » à la Brasserie « Bierhimmel » (ou Brasserie Gruber) de Deggendorf. Ce n’est pas la première fois que le tenancier de cette brasserie ouvre grand ses portes pour des meetings et autres conférences de partis ou groupuscules néo-nazis, comme le NPD ou le « Freies Netz Süd » (groupuscule qui se revendique ouvertement national-socialiste et dont plusieurs cadres étaient en lien avec le groupe terroriste « Nationalsozialistischer Untergrund » -Clandestinité National-Socialiste- coupable des meurtres de huit immigrés turcs, d’un Grec et d’une policière allemande entre 2000 et 2007).

Deggendorf

Affiche de l’Antifaschistische Aktion et des Falken pour la manifestation

Selon la presse, seulement une cinquantaine de personne ont participé au meeting du NPD. Par contre, à 14 heures, plus de 200 personnes par contre ont manifesté à l’appel de l’Antifaschistische Aktion et des Falken contre cette présence néo-nazie à Deggendorf. Les slogans s’en prenaient aussi à la brasserie Gruber, qui est devenu un lieu de rencontre pour l’extrême-droite locale. Ainsi, les manifestants ont scandé « Gasthof Gruber Nazischeiß, wir machen dir die Hölle heiß! » (Brasserie Gruber, merde nazie, on chauffe l’enfer pour toi !) ou « Zur Hölle mit dem Bierhimmel! » (En enfer le paradis de la bière !).

Malgré les provocations policières (les forces de police déployées contre la manifestation antifasciste étaient impressionnantes) et du photographe Walter Strohmeier (membre du NPD, spécialiste de « l’anti-antifa » qui vise à photographier et à ficher les opposants à l’extrême-droite), la manifestation est restée pacifique jusqu’à la fin. Malgré cela, trois antifascistes ont été arrêtés sans raison après la dissolution de la manifestation. Une manifestation spontanée est donc partie jusqu’au commissariat où les manifestants sont restés jusqu’à la libération des trois camarades.

Deggen2

Deggen1

Deggen3

A noter qu’à 15 heures, plusieurs centaines de personnes se sont retrouvées sur la place principale de la ville pour un « Demokratischen Aschermittwoch » (mercredi des cendres démocratique) pour dénoncer le meeting raciste du NPD. Et les nuits qui ont précédés le meeting néo-nazi, des inconnus ont tagué des slogans antifascistes sur la brasserie « Bierhimmel ». A ce propos, on peut citer ce commentaire plein de sagesse laissé par un lecteur bavarois sur un site antifasciste : « Je vois de plus en plus d’écriteaux dans les bars et bistros indiquant qu’ici on ne sert pas les nazis. Et c’est très bien. Mais à quand l’engagement des brasseurs de ne plus livrer de bière aux bars nazis ? ».

Degge4

Une réponse à “Bavière : Pas de nazis à Deggendorf !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s