VIDEOS. La police réprime à nouveau une manifestation à Alger

Une nouvelle action a rassemblé ce jeudi 6 mars plusieurs manifestants contre le 4e mandat d’Abdelaziz Bouteflika, devant la faculté d’Alger.

La manifestation a été organisée suite à l’appel du mouvement Barakat! et a rassemblé à 11 heures près d’une centaine de manifestants. Un dispositif policier renforcé était en place avant même leur arrivée. La police procédait à des arrestations successives tout autour des lieux. Les militants de Barakat! ont rapidement été conduits dans les fourgons de police, suivis des autres manifestants et de tous ceux qui prenaient la parole. La manifestation a été réprimée, alors même que les manifestants revendiquaient le droit de manifester pacifiquement.

La police dispersait les lieux, les passants et les journalistes. Une centaine de personnes ont été arrêtées d’après les premières informations données par Barakat!. Seize initiateurs du mouvement ont été la cible de la police dès leur arrivée : Samir Benlarbi, Mustapha Benfodil, Amira Bouraoui, Maître Badi Abdelghani (président du bureau LADDH d’Alger) se sont retrouvés dans un fourgon de police et ont été emmenés au commissariat de Cavignac avant d’être transféré à Hussein Dey.

Le journaliste d’El Watan arrêté

Des jeunes du mouvement étudiant et du parti Jil Jadid présents à l’évènement ont également été emmené à Hussein Dey. Le journaliste d’El Watan Hacen Ouali est aux cotés du directeur d’Algérie News et ses deux filles, dans le même commissariat, mais séparé du reste du groupe. « Nous avons refusé de donner notre carte d’identité et nos téléphones car cette arrestation est illégale », a affirmé Samir Benlarbi contacté par téléphone. Il précise que les activistes n’ont pas fait l’objet de pression de la part de la police en réponse à leur refus. Un autre groupe de manifestants interpellés a été dispersé dans plusieurs commissariats d’Alger, à Oued Koriche ou au Boulevard Bougherra situé à El Biar. « Le but de la police était de libérer la place Audin, nous dispatcher dans les commissariats n’est pas un problème. Cela dit, j’ai bien peur que les commissariats d’Alger ne puissent plus accueillir toute l’Algérie. »

http://elwatan2014.com/component/k2/item/972-LIVE-Barakat-manifeste-%C3%A0-Alger-contre-le-4e-mandat

Publicités

Une réponse à “VIDEOS. La police réprime à nouveau une manifestation à Alger

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s