Archives quotidiennes : 03/03/2014

Les salariés tenaces de la librairie « Chapitre » à Montbéliard

France 3 Franche-Comté, 3 mars 2013 :

Voilà maintenant trois semaines qu’ils occupent leur ancien lieu de travail à Montbéliard. Ils sont 8 chaque jour et chaque nuit à vivre dans la librairie avec pour seuls compagnons : les livres. Tous espèrent encore pouvoir négocier de meilleures conditions de départ.

Tout a commencé le 10 février dernier : comme 25 autres magasins en France, la librairie Chapitre de Montbéliard fermait définitivment ses portes au terme d’une procédure de liquidation judiciaire. Depuis, les anciens employés se relaient nuit et jour pour occuper le magasin et éviter qu’il ne soit vidé.

Manifestation ouvrière à Vitez

Une centaine de travailleurs de l’entreprise « Vitezit » ont manifesté ce lundi 3 mars devant les locaux du gouvernement local à Vitez (Bosnie-Herzégovine), bloquant la rue principale de la ville. Les travailleurs ont voulu alerter sur les menaces pour l’emploi et de la gestion catastrophique de Miodrag Jovanovic, directeur par intérim du site.

Les autorités ont consenti à révoquer l’actuel directeur, mais les travailleurs ont annoncé qu’ils resteraient prudents et prêts à se mobiliser si le gouvernement ne fournit pas les fonds nécessaires pour résoudre les problèmes de l’entreprise « Vitezit »

Zenica : Les ouvriers d’ArcelorMittal annoncent des protestations

Le Conseil du syndicat des travailleurs de l’usine ArcelorMittal de Zenica (Bosnie-Herzégovine) a annoncé des protestations à partir du 12 mars et jusqu’à la satisfaction de leurs revendications.

Le syndicat dénonce « l’attitude indolente » de la direction par rapport aux revendications ouvrières et son refus de se mettre en conformité avec le droit du travail.

Blocage et plénum dans les rues de Mostar

Environ 200 personnes se sont à nouveau mobilisées pour manifester ce lundi 3 mars à Mostar. Les manifestants ont voulu cette fois défiler le long de la promenade Lénine, mais ils ont été repoussés par les forces de répression. Pour protester contre cette entrave à leur liberté de manifester, les habitants ont bloqué un carrefour pendant une vingtaine de minutes. Les habitants ont ensuite ouvert leur plénum pour discuter de leurs revendications et des actions à venir.

Lire la suite

Ben Arous : Trois usines en grève pour trois jours

Direct Info, 3 mars 2014 :

Trois entreprises industrielles sont entrées lundi en grève de travail pour trois jours dans la région de Ben Arous. Il s’agit des entreprises « Aérolia » spécialisée dans la fabrication des aérostructures et qui emploie environ 750 personnes, « Gartex » spécialisée dans le textile et qui emploie 1200 personnes et « Johnson Tunisie » qui emploie 500 personnes.

Mohamed Mbarek, secrétaire général du syndicat de l’entreprise Aérolia a déclaré au correspondant de l’agence TAP que la grève dont la date a été annoncée au préalable vise à revendiquer la mise en œœuvre des conventions signées précédemment avec la direction de l’entreprise et relatives notamment au classement professionnel et à l’adoption d’une nouvelle grille horaire pour organiser le travail.

Lire la suite

Cambrai : les salariés de Nets à nouveau en grève

La Voix du Nord, 3 mars 2014 :

La reprise de Nets, mi-janvier, par la société Ajeux Transports Logistique au tribunal de commerce de Douai n’aura donc mis fin au conflit que temporairement. Depuis ce dimanche soir 20 heures, les salariés du transporteur routier, basés à Fontaine-Notre-Dame, sont à nouveau en grève.

Les conducteurs réclament l’ouverture de négociations avec leur nouvelle direction. Depuis la reprise, ils estiment en effet avoir vu leur salaire baisser, de 300 à 600 euros par mois, selon eux. Ils réclament donc une augmentation salariale mensuelle de 50 euros environ. Une demande refusée par la direction.

Lire la suite

Casablanca : Trois jours de grève des éboueurs pour les salaires

Wabikhir, 3 mars 2014 :

Durant trois jours et depuis le 27 février dernier à Casablanca, par la grève menée par les éboueurs, les détritus se sont amoncelés sur les trottoirs de la ville.

Malgré le récent renouvellement des contrats de collecte, ce seraient justement les contrats de réengagement des éboueurs et selon les délégations engagées qui seraient en cause de la grève débutée le 27 février dernier.

Lire la suite

Egypte, 3 mars 2014 : des grèves, des grèves, des grèves…

Pour la seule journée du 2 mars, la presse relève que la grève des postes pour le salaire minimum à 1200 LE et le limogeage des dirigeants s’est étendue à tout le pays. Par exemple, dans le seul gouvernorat de Beni Souef, 42 bureaux de poste étaient en grève sur un total de 106. C’est semble-t-il la déclaration d’un directeur accusant les grévistes de « voyous » qui a mis tout le monde en colère et qui a incité un grand nombre de postiers à entrer en grève. A Minya les postiers ont manifesté en ville. A Kafr el-Sheikh, les postiers ont repris le travail un jour, après 6 jours de grève, parce que de nombreux retraités qui ne pouvaient pas toucher leur pension, stationnaient jour et nuit devant le bureau de poste.

Toujours le 2 mars et pour le salaire minimum et aussi très souvent pour virer les responsables, grève des travailleurs temporaires du ministère de la santé à Qena, grève illimitée des personnels infirmiers, techniciens, ouvriers, administratifs, sécurité à l’hôpital universitaire de Tanta, 5ème jour de grève à l’usine chimique Kima d’Assouan, 2ème semaine de grève à l’usine Shebin el Koum de Menoufya, grève à l’usine des huiles et savons d’Alexandrie, 8ème jour de grève des ouvriers et employés de l’université de Kafr el-Sheikh, grève dans une usine de matériel de Nouvelle Vallée, poursuite de la grève des employés au semences à Kafr el-Sheikh, grève des services d’irrigation à Nag Hammadi comme à Sharqiya où c’est la 3ème semaine de grève, grève à l’usine de verre pharmaceutique de Suez…

Lire la suite

Images de la lutte contre la guerre en Russie

Après la décision, samedi 1 mars, de l’Etat russe d’intervenir militairement en Crimée, la lutte contre la guerre et le militarisme s’organise en Russie. Nous avons à ce propos déjà publié deux déclarations, l’une signée de plusieurs organisations anarchistes d’Ex-URSS, et l’autre d’une organisation trotskiste russe. Dimanche 2 mars, des manifestations contre la guerre ont été réprimée à Moscou et à Saint-Pétersbourg, tandis que dans d’autres villes, des piquets et des rassemblements spontanés se sont tenus pour dénoncer la guerre en Ukraine. Contre les oligarches nationalistes, qu’ils siègent à Kiev ou à Moscou, il va de soi que notre solidarité va aux travailleurs de la région qui n’ont rien à gagner mais tout à perdre dans cette escalade nationaliste, et aux militants qui défendent les principes de l’internationalisme.

Graffiti à Saint-Pétersbourg, « Non à la guerre », 3 mars :

Leningrad

Répression de la manifestation à Saint-Pétersbourg, 2 mars :

Peter Lire la suite

Non à la guerre avec l’Ukraine !

Au delà des divergences, il nous semble intéressant de publier ce que peuvent écrire des groupes d’extrême-gauche, marxistes ou anarchistes, sur la situation qu’ils vivent dans leurs pays. Après avoir publié une déclaration commune d’organisations de tendance anarchiste de Russie, d’Ukraine et de Moldavie, nous publions la déclaration datée du 1 mars du comité central de l’organisation trotskiste russe РСД (Российское социалистическое движение, Mouvement Socialiste Russe).

Non à la guerre avec l’Ukraine !

La guerre a commencé. Avec le but de protéger et d’augmenter les comptes en banque des oligarches de Russie et la clique de Ianoukovich, les dirigeants russes ont commencé l’invasion de l’Ukraine.

Cette agression fait planer la menace de conséquences dramatiques pour les peuples d’Ukraine et de Russie, et en particulier pour la population de la République Autonome de Crimée et des régions industrielles du Sud-Est de l’Ukraine.

Lire la suite