Montpellier : les intermittents font corps devant le Medef

La colère des intermittents du spectacle et des organisations de chômeurs prend de l’ampleur. Vendredi 28 février, afin de protester contre les propositions faites par le Medef lors de la négociation sur l’assurance-chômage, près de 250 personnes ont participé à un rassemblement devant le siège local du Medef.

"Des coups fourrés se préparent", avertissent plusieurs participants... Qui promettent de se retrouver à l'assemblée générale du 12 mars. (JEAN-MICHEL MART)

« Des coups fourrés se préparent », avertissent plusieurs participants… Qui promettent de se retrouver à l’assemblée générale du 12 mars. (JEAN-MICHEL MART)

Des militants syndicaux, quelques représentants des chômeurs et précaires mais, surtout, de nombreux salariés du monde du spectacle, bénéficiaire d’un régime qui pourrait être remis en cause à l’issue de la discussion ouverte entre les partenaires sociaux.

Le 10 février, ils avaient déjà été une centaine – dont des fonctionnaires de la Drac – à se présenter devant le siège du Parti socialiste pour faire part de leurs multiples inquiétudes. « L’attaque n’a jamais été aussi violente », a répété Eva Loyer, la représentante de la CGT spectacle, en faisant référence à la proposition de l’organisation patronale de supprimer purement et simplement le régime spécifique pour les intermittents – contenu dans les fameuses annexes 8 et 10 – et de renvoyer leur gestion au ministère de la Culture. « Mais ces annexes ne sont pas des subventions à la Culture », a ajouté Eva Loyer.

La CGT assure avoir des propositions à faire 

Les intermittents ont notamment tenu a rappeler leur attachement au système basé sur la solidarité interprofessionnelle, en indiquant que le régime leur permet de toucher « un revenu de remplacement et non pas de complément pendant les périodes de chômage ». Dans ces négociations, la CGT assure avoir des propositions à faire qui permettraient de « réduire le déficit » tout en élargissant le nombre de bénéficiaires du régime de l’intermittence.

« Des coups fourrés se préparent« 

À l’issue des prises de paroles, une délégation a ensuite été reçue par des représentants du Medef, qui rappellent que, « pour le moment, ce sont des négociations, rien n’est décidé« . Selon plusieurs participants, cependant, « des coups fourrés se préparent » et, à l’échelle régionale, ils entendent réserver un accueil particulier au président du Medef, Pierre Gattaz, lors de sa venue à Perpignan, le 11 mars. Le lendemain, une « assemblée générale » est programmée à Montpellier, dans les locaux de la Drac, avec une marche vers l’Agglo et la Région. « Il faut se battre, le combat est multiple car ce sont à la fois la culture et les droits sociaux qui sont menacés en même temps. »

http://www.midilibre.fr/2014/02/28/les-intermittents-font-corps-devant-le-medef,828468.php

Une réponse à “Montpellier : les intermittents font corps devant le Medef

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s