Arrêt des travaux sur un chantier de ZARA

UNIA, 24 février 2014 :

Vendredi dernier, Unia a rendu public un cas grave de dumping salarial survenu sur le chantier de ZARA à la Bahnhofstrasse de Zurich, où les rémunérations versées se situent entre 900 et 2000 euros/mois. Le syndicat a par ailleurs invité PSP Swiss Property SA, société propriétaire de l’immeuble, et ZARA à s’assurer sans tarder du versement de salaires corrects. Or, au lieu de contribuer à la recherche de solutions, chacun rejette la responsabilité sur l’autre et joue ainsi la montre. D’où une interruption, dès aujourd’hui, des travaux sur ce chantier.

Le groupe mondial ZARA est en train d’aménager sa nouvelle boutique phare à la Bahnhofstrasse à Zurich. Comme Unia l’a fait savoir vendredi dernier, les conditions de travail y sont nettement moins prestigieuses. Selon les témoignages recueillis sur place et les documents mis à la disposition d’Unia, les salaires versés oscillent entre 900 et 2000 euros seulement. En contrepartie, les 30 à 40 ouvriers du gros œuvre et du second œuvre effectuent jusqu’à 60 heures de travail par semaine, au mépris de toutes les conventions collectives de travail en vigueur.

ZARA et PSP Swiss Property AG jouent la montre

ZARA ainsi que le maître d’ouvrage PSP Swiss Property SA doivent veiller à ce que les conditions de travail sur leur chantier soient réglementaires. A cet effet, Unia a informé les deux sociétés par écrit des incidents, en les invitant à corriger les abus jusqu’à samedi 22 février. Or, au lieu d’agir rapidement et avec fermeté, toutes deux jouent la montre en annonçant qu’elles prendraient position par écrit dans les jours à venir. Expérience à l’appui, les victimes n’obtiennent pas leur dû sans solutions rapides. Le temps joue en leur défaveur car il efface l’historique des évènements ou permet le remplacement de la main-d’œuvre lésée.

L’entreprise responsable des travaux est une filiale de ZARA

ZARA est particulièrement peu crédible en cherchant à gagner du temps. Elle n’est pas uniquement la locataire de l’immeuble, mais également responsable de la réalisation de ses aménagements intérieurs, et ce par le biais de sa filiale Goainvest. En effet, la société espagnole Goainvest est propriété à 100 % d’Inditex, la maison-mère du groupe ZARA. Le syndicat Unia a donc suspendu, ce matin, les travaux du chantier de la Bahnhofstrasse à Zürich. Il s’agit à présent de négocier un accord écrit contraignant qui garantisse le versement de salaires corrects tant à titre rétroactif que pour l’avenir.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s