Mondial 2014 : Manifestation à Sao Paulo, 230 interpellations

Extraits de 20 Minutes, 23 février 2014 :

La police a dispersé avec des gaz lacrymogènes et des bombes assourdissantes un millier de manifestants qui protestaient contre les milliards dépensés pour le Mondial et la misère des services publics de base.

Des affrontements se sont poursuivis dans la soirée entre la police et des groupes de manifestants dans le centre de Sao Paulo. Le police militaire de Sao Paulo a annoncé en fin de soirée sur son compte Twitter que 230 personnes avaient été interpellées. Au moins cinq policiers ont été blessés, ainsi que deux des manifestants arrêtés, a-t-elle en outre indiqué.

Plusieurs journalistes ont également été interpellés, bien qu’ils se soient identifiés comme tels, a dénoncé la presse brésilienne. Des groupes de manifestants ont saccagé dans la soirée des vitrines d’agences bancaires, mis le feu à des poubelles et érigé des barricades dans le centre de Sao Paulo. «Police terroriste!» ont crié les manifestants quand les forces de l’ordre dont intervenues sans ménagement pour les disperser avec des tirs de bombes lacrymogènes et des bombes assourdissantes. «Il n’y avait même pas une vitre cassée, mais la police a commencé à attaquer tout le monde», a affirmé sur place un porte-parole de la manifestation.

Au moins 1.000 personnes avaient auparavant défilé sans incident dans le centre de Sao Paulo aux cris de «La Coupe n’aura pas lieu!, Mondial pour les riches, mortadelle pour les pauvres!». De nombreux militants anarchistes radicaux des Black Blocs, vêtus de noir, le visage recouvert, se trouvaient à la tête du cortège, surveillé par de très près par un impressionnant dispositif policier. La convocation de cette manifestation avait été lancée sur le site internet «Contre la Coupe du monde 2014!».

«On ne se préoccupe ni de la santé ni de l’éducation»

Les organisateurs dénoncent le «chaos » auquel sont selon eux confrontés les Brésiliens par manque d’investissements dans la santé, l’éducation ou les transports. Des revendications identiques à celles de la fronde sociale historique qui avait secoué le pays en juin 2013, pendant la Coupe des confédérations de football. «Je suis venue pour protester contre le Mondial. Des millions ont été dépensés pour des stades et en revanche, on ne se préoccupe ni de la santé ni de l’éducation», dénonçait ainsi une manifestante, Fernanda Moreira, 19 ans.

Une réponse à “Mondial 2014 : Manifestation à Sao Paulo, 230 interpellations

  1. Pingback: Images de la répression à Sao Paulo | Solidarité Ouvrière

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s